mardi 12 février 2008

Paëlla simplifiée



J'adore les risotto et les recettes de paëlla m'ont toujours semblées intéressantes, mais beaucoup trop lourdes. Voici une version de la paëlla sans viande et beaucoup plus garnie en légumes. En espérant ne pas trop bouleverser la tradition espagnole !

Pour 6 personnes

Ingrédients

50 ml (3 c. à table) d'huile d'olive
3 gousses d'ail
1 oignon blanc
1 tomate de taille moyenne
250 ml (1 tasse) de riz à paëlla ou de riz arborio
125 ml (1/2 tasse) de vin blanc sec
1 boîte de tomates coupés en dés, d'environ 600 ml
250 ml (1 tasse) de bouillon de légumes
1 piment séché
7 ml (1 et 1/2 c. à thé) de paprika
5 ml (1 c. à thé) de basilic séché
375 ml (1 et 1/2 tasse) d'haricots verts
250 ml (1 tasse) de pois verts
250 ml (1 tasse) d'épinards frais hachés grossièrement
300g de poisson ferme, comme la lotte ou le makaire
24 crevettes de taille moyenne, crues et décortiquées,

Méthode

Dans un grand chaudron, chauffer l'huile d'olive.

Hacher l'ail, l'oignon et couper la tomate en petits dés. Les placer dans le chaudron et cuire à feu moyen jusuq'à ce qu'ils rendent leur eau.

Monter le feu à moyen-vif. Ajouter le riz et cuire tout en remuant jusqu'à ce qu'ilz devienne translucide. Ajouter le vin et bien remuer.

Ajouter les tomates en boîte, le bouillon, les épices et baisser le feu à moyen-doux. Laisser cuire pendant une vingtaine de minutes en remuant de temps en temps.

Lorsque le riz a absorbé le liquide et est devenu tendre sous la dent, ajouter les haricots verts, les pois, les épinards et bien mélanger. Couper le poisson en cubes d'environ 2 cm et les ajouter au riz. Ajouter également les crevettes. Bien mélanger et poursuivre la cuisson pendant 5 minutes à couvert et à feu doux.

Assaisonner au goût et servir bien chaud, accompagné d'un vin espagnol à base du cépage tempranillo.

6 commentaires:

Phil a dit…

Bonsoir Emilie,
La paëlla est le plat espagnol par excellence, très populaire car en fait s'appuie sur des ingrédients classiques et qui souvent font le bonheur des lendemains de week-ends où la convivialité était au rendez-vous. Et c'est une très bonne façon aussi d'accommoder certains restes. Pour les légumes, c'est une très bonne chose, car contrairement aux idées reçues, les espagnols ne sont pas tous à la diète méditerranéenne.. Cette paëlla aux poissons, est la bienvenue, mais pour l'avoir pratiqué (même avec des poissons à chair ferme), je préférerais les cuire à part, et les mettre sur la paëlla sur la fin, ou juste au moment de servir. J'en ai fait l'expérience, parfois le riz met un peu plus de temps à cuire que prévu (ou l'apéro dure un peu plus longtemps aussi) et le poisson a presque disparu au moment d'arriver sur la table.
Y ajouter 2 ou 3 espèces de poissons du coup ou même des crustacés.. (mais c'est vrai, je ne suis qu'à une encablure de la côte), et c'est un vrai régal..!
Pour le vin.. ne pas le prendre trop corsé pour cette paëlla de la mer.. et rester sur quelque chose de léger, me parait être un bon choix..
Phil

Émilie a dit…

Bonsoir Phil !

Tu me donnes de très bonnes pistes ! En effet, en grillant le poisson à part et en le servant sur la portion de riz, on obtient un poisson croustillant et dont la cuisson est à point. Très bonne idée, je vais essayer.

Côté vin, y aurait-il une bouteille en particulier que tu recommanderais pour ce genre de plat ?

Je t'invite à garder un oeil sur mon blogue car plusieurs recettes s'en viennent, cette semaine et la semaine prochaine !
À bientôt !
Émilie

Phil a dit…

Bonjour Emilie,
Côté vins, l'Espagne est un pays riche en dénominations, la plus connue étant le Rioja. J'aurais cependant un penchant pour le Ribiera del Duero, qui est un peu plus léger, mais qui reste malgré tout fort en tanin. Ces vins irait mieux avec une Paëlla traditionnelle, au poulet.
Pour une paëlla aux poissons ou fruits de mer, je prendrais plutôt un vin rosé et mon choix irait naturellement vers un TAVEL. Si ta préférence va vers du vin rouge, tu peux accorder tes goûts sur du Beaujolais, du Sancerre rouge (rare, mais très fruité) ou plus connu du Bourgueil. Pour un vin blanc, je délaisserait le cépage sauvignon (pour une fois..!) au profit d'un Bordeau Grave ou d'un Anjou Blanc (je reconnais.. ce sont tous des vins Français..!).
Si je reviens un peu sur la Paëlla, connais-tu celle de Valencia, faite à partir de pâtes spéciales et appelée Fideuà ? Ces pâtes étant difficiles à trouver (sauf en Espagne.. of course !), je prends des linguines pour remplacer, que je casse en morceaux de 3 à 4 cm. Les pâtes prennent alors la place du riz, mais la cuisson reste presque identique.
En Espagne, la Paëlla est souvent servie avec des morceaux de citrons. Et pour l'avoir testé, il est vrai que le citron pressé sur la Paëlla, s'accorde à merveille avec le goût du safran (à condition d'en avoir mis dans la préparation).
Je garde un oeil sur ton blog, qui est très intéressant.. je t'enverrai l'adresse du mien (encore en construction) dès que j'aurai un peu plus de matière à partager..
A te lire de nouveau donc !
Phil

Émilie a dit…

Bonjour Phil !

C'est super intéressant tes recommandations de vin. À Montréal où je suis, on trouve beaucoup de vins français mais se sont souvent des vins plus communs. Un sancerre rouge, ça me semble intriguant.

J'ai commencé il y a quelque temps une petite collection de vins. J'ai mon cellier d'appartement et j'y range quelques bouteilles de temps en temps. Pour l'instant, j'ai surtout des bourgognes et un sauternes que je laisse vieillir. Si jamais tu as des suggestions de vins qui peuvent se garder quelques années, fais-moi signe!

J'attendrai l'adresse de ton blogue et j'irai y faire un tour lorsqu'il sera prêt.

En attendant, je te souhaite de la bonne bouffe et on se reparle bientôt!
Émilie

Phil a dit…

Bonjour Emilie,
Je suis moins féru en Vins qu'en cuisine, donc j'aurais du mal à te conseiller convenablement. Quelques soient tes choix, les vins de garde sont avant tout une histoire de goûts, car vont refléter une préférence que l'on souhaite apprécier de nouveau (avec la bonification que donne l'âge en plus). Les Bourgognes sont de très bons crus (j'adore en fait..!), outre les Bordeaux (Médoc ou Graves) et autres côtes du Rhône (Château Neuf du Pape par exemple), certains vins du Sud-Ouest de la France (Gaillac, Fronton, Madiran..) ou du Sud (Corbière, Fitou..) sont aussi à découvrir et à conserver. La jeunesse de certains savoir-faire, nécessite peut-être encore d'y aller par étape en conservant le même vin, sur différentes périodes (10 / 15 / 20 ans voir plus pour de très grands millésimes).
Je te propose ce site sur les vins de garde Français, qui me semble être bien documenté. Je pense que tu dois avoir aussi une très belle collection de favoris à ce sujet.

http://www.vinsdegarde.com/

Pour ce qui est de mon blog, je te donne son adresse :
http://philvendeebloggcuisine.blogspot.com/

Je n'en suis qu'aux balbutiements, donc merci d'ores et déjà, pour tous tes conseils avisés (cuisine, vins ou informatique).
Je vais essayer d'élaborer des petits mets façon Japonais, avec des produits du terroir et de saison..
Si tu as des idées, elles seront les bienvenues..
A très bientôt !
Phil

Émilie a dit…

Merci Phil !

Je suis allée sur ton blogue. J'y ai laissé un commentaire !
Émilie