dimanche 19 décembre 2010

Penne de lentilles à la bolognaise



Plat réconfortant de tous les temps, le classique spaguetti bolognaise se transforme facilement en plat végétarien. J'aime bien utiliser les lentilles vertes françaises, comme les lentilles du Puy, qui restent fermes et croquantes malgré une longue cuisson. On peu aisément changer les assaisonnements de ce plat selon nos goûts.

Pour 4 personnes

Ingrédients

250 ml (1 tasse) de lentilles vertes (type du Puy)
2 gousses d'ail
1 petit oignon
Une dizaine de tomates sèches
1 branche de romarin frais
45 ml (3 c. à table) d'huile d'olive
60 ml (1/4 tasse) de pâte de tomates
60 ml (1/4 tasse) de sauce aux tomates
1 boîte de tomates entières (environ 500 ml)
250 ml (1 tasse) de champignons café
Une pincée de piment d'espelette
300 g de pâtes sèches, de type penne rigate
Sel et poivre au goût
Parmesan, fraîchement râpé

Méthode

Verser de l'eau dans un chaudron de taille moyenne, environ à la moitié de la capacité du chaudron. Ajouter quelques cuillerées de sel. Porter à ébullition. Réduire le feu à moyen-vif et y faire cuire les lentilles pendant 30 minutes.

Bien égoutter les lentilles et réserver.

Hacher l'ail et l'oignon. Couper les tomates sèches en petits morceaux et hacher le romarin.

Verser l'huile dans un chaudron de taille moyenne et chauffer à feu moyen. Ajouter l'ail, l'oignon, les lentilles, les tomates sèches et le romarin. Cuire pendant environ 5 minutes.

Ajouter la pâte de tomates, la sauce aux tomates et les tomates en boîte grossièrement coupées en dés. Bien mélanger.

Cuire toujours à feu moyen pendant quelques minutes.

Trancher les champignons et les ajouter à la sauce. Ajouter une pincée de piment d'espelette. Poursuivre la cuisson à feu doux pendant une vingtaine de minutes.

Pendant ce temps, emplir un grand chaudron d'eau salée et porter à ébulliton. Y faire cuire les pâtes pendant 8 à 10 minutes.

Bien égoutter et ajouter à la sauce aux lentilles. Bien mélanger et servir dans des bols à pâte, recouvert généreusement de copeaux de parmesan.

Rôti de tofu au balsamique



L'hiver, j'aime bien concocter des plats qui cuisent longtemps au four. À part les légumineuses, peu de plats végétariens se préparent ainsi. J'ai donc eu l'idée de faire un « rôti » de tofu, c'est-à-dire un plat de tofu cuit lentement au four et c'est franchement savoureux. On obtient un meilleur résultat en préparant la marinade la veille du service.

Pour 4 personnes

Ingrédients

454 g de tofu ferme
60 ml (1/4 tasse) d'huile d'olive
60 ml (1/4 tasse) de vinaigre balsamique
45 ml (3 c. à table) de sauce soya
2 gousses d'ail
1 demi oignon
Fromage parmesan et poivre, pour le service

Méthode

La veille du service ou au moins trois heures avant, couper le tofu en tranches d'environ 1 cm d'épaisseur. Placer dans un contenant hermétique et ajouter l'huile, le vinaigre et la sauce soya. Bien mélanger et placer au réfrigérateur pendant 3 à 24 heures.

Une heure avant le service, préchauffer le four à 180 C (350 F).

Hacher l'ail et couper l'oignon en fines tranches.

Couvrir d'un filet d'huile d'olive le fond d'un plat à gratin.

Y placer les tranches de tofu et leur marinade. Les tranches ne doivent pas se superposer. Recouvrir de l'ail haché et de l'oignon.

Cuire au four préchauffé pendant 45 à 50 minutes.

Retirer du four. Poivrer au goût et recouvrir de copeaux de parmesan. Servir avec un pain de campagne et des légumes grillés.

dimanche 28 novembre 2010

Panna cotta à la vanille, coing poché et sirop au rhum



Le coing est un fruit très savoureux, que l'on ne trouve pas facilement. Parfois, les supermarchés en offrent, mais le plus souvent, on en trouve dans les fruiteries. Il doit nécessairement être cuit. Ce fruit se marie particulièrement bien à d'autres saveurs tropicales, comme la vanille et le rhum. Comme toute recette de panna cotta, on doit préparer ce dessert plusieurs heures à l'avance, idéalement la veille.

Pour 4 personnes

Coing poché

Ingrédients

1 coing frais
15 ml (1 c. à table) de cassonade
15 ml (1 c. à table) d'eau
30 ml (2 c. à table) de rhum

Méthode

Peler et couper le coing en cube.

Placer le coing ainsi que les autres ingrédients dans un chaudron.

Cuire à feu moyen-élevé, couvert, pendnat une dizaine de minutes, jusqu'à ce que le coing soit bien tendre.

Retirer du feu, verser dans un contenant hermétique. Ajouter le rhum et bien mélanger.

Réfrigérer jusqu'au moment du service.

Panna cotta à la vanille

Ingrédients

60 ml (1/4 tasse) d'eau froide
15 ml (1 c. à table) de gélatine en poudre
250 ml (1 tasse) de lait
250 ml (1 tasse) de crème
45 ml (3 c. à table) de sucre
1 gousse de vanille

Méthode

Verser l'eau froide dans un petit bol. Saupoudrer la gélatine et laisser gonfler pendant quelques minutes.

Dans un chaudron, chauffer à feu moyen le lait, la crème et le sucre.

Fendre la gousse de vanille sur le sens de la longueur. En retirer les grains à l'aide d'un couteau pointu. Ajouter au mélange de lait et de crème.

Lorsque ce mélange commence à évaporer, ajouter la gélatine et bien mélanger à l'aide d'un fouet. Poursuivre la cuisson pendant quelques minutes.

Retirer du feu. Verser dans 4 ramequins contennat 125 ml (1/2 tasse).

Réfrigérer pendant 4 à 6 heures.

Au moment du service, démouler et servir de coing poché avec un peu de son sirop.

Pizza au bocconcini marinés, tomates et basilic



Sous toutes ses formes, j'adore la pizza. Et j'apprécie d'autant plus les pizza aux saveurs typiquement italiennes, comme celle-ci. Pour un résultat optimal, il faut mariner les bocconcini la veille du service.

Pour 4 personnes

Bocconcini marinés

Ingrédients

200 g de petits bocconcini
75 ml (1/3 tasse) d'huile d'olive
2 gousses d'ail
Une pincée de piment d'espelette

Méthode

Bien égoutter les bocconcini.

Verser l'huile dans un petit chaudron. Chauffer à feu moyen.

Peler et couper en deux les gousses d'ail. Ajouter à l'huile.

Lorsque l'huile boue et que les gousses d'ail commencent à dorer, retirer du feu. Laisser tempérer.

Une fois refroidie, verser l'huile sur les bocconcini. Bien mélanger et réfrigérer.

Pâte à pizza

Ingrédients

250 ml (1 tasse) d'eau tiède (entre 40°C et 46°C)
2 ml (1/2 c. à thé) de sucre
7 ml (1 et 1/2 c. à thé) de levure sèche active
590g (2 et 1/3 tasses) de farine non blanchie
15 ml (1 c. à table) d'huile d'olive
5 ml (1 c. à thé) de sel

Méthode

Placer l'eau, le sucre et la levure dans un bol. Laisser mousser pendant 3 à 4 minutes.

Placer la farine, l'huile et le sel dans le récipient d'un robot de cuisine. Une fois la levure bien moussée, l'ajouter au robot de cuisine et mélanger pendant 1 minute, mais sans plus. On ne doit pas trop travailler la pâte.

Huiler la boule de pâte et la placer dans un sac en plastique. Bien refermer. Placer le tout dans un endroit chaud et humide. Laisser lever pendant 60 à 75 minutes.

Pendant ce temps, préparer les ingrédients de la garniture.

Garniture

2 gousses d'ail
3 oignons verts
75 ml (1/3 tasse) de sauce aux tomates
Sel et poivre au goût
12 à 15 tomates cerise
Une poignée de feuilles de basilic frais
Parmesan au goût

Méthode

Préchauffer le four à 210°C (425°F).

Hacher l'ail et l'oignon. Dans un petit bol, mélanger ces ingrédients à la sauce aux tomates. Saler et poivrer au goût.

Lorsque la pâte est bien levée, la rouler au rouleau à pâte pour obtenir une pâte mince.

Placer sur une plaque à pizza ou plaque à cuisson. Rouler les extrémités qui dépassent de la plaque.

Étendre la sauce sur la pâte. Répartir les tomates cerise.

Enfourner pendant environ 20 minutes, jusqu'à ce que la croûte soit légèrement dorée et croustillante.

Retirer du four. Ajouter les bocconcini, du parmesane râpé et retourner au four, éteint, pendant 1 à 2 minutes.

Couper en pointes, garnir de basilic frais et servir immédiatement.

Gâteaux coulants à la pomme-grenade et aux framboises



À la fois un dessert décadent et bourré d'anti-oxidants, on peut considérer ces gâteaux santé... avec modération ! La recette de gâteaux au chocolat est tirée du livre de recettes du chef Daniel Vézina, intitulé « Le fruit de ma passion ». J'y ai ajouté ma touche personnelle avec le coulis de fruits.

Pour 6 à 8 personnes

Châteaux coulants au chocolat

Ingrédients

4 oeufs
200 ml (3/4 tasse) de sucre
125 ml (1/2 tasse) de farine
200 ml (3/4 tasse) de chocolat noir
125 ml (1/2 tasse) de beurre

Méthode

Placer les oeufs dans un grand bol. Ajouter le sucre et battre au malaxeur ou à la mixette à haute vitesse, jusqu'à ce que les oeufs blanchissent.

Tamiser la farine et incorporer au mélange d'oeufs, tout en battant, pendant une minute seulement.

Un bain-marie, faire fondre le chocolat et le beurre.

Incorporer le chocoat au mélange oeuf-farine à l'aide d'une spatule (marise). Verser dans un contenant hermétique et réfrigérer pendant au moins 4 heures.

Coulis à la pomme-grenade et à la framboise

Ingrédients

1 pomme-grenade
250 ml (1 tasse) de framboises fraîches ou décongelées
30 ml (2 c. à table) de sucre
30 ml (2 c. à table) de rhum

Méthode

Retirer les grains de la pomme grenade. Placer dans un saladier.

Ajouter les autres ingrédients et bien mélanger. Réserver au réfrigérateur jusqu'au moment du service.

Montage

Au moment du service, chauffer le four à 210°C (425°F).

Beurrer des moules en silicone ou des ramequins d'une contenance de 125 ml. Dans un petit bol, mélanger 30 ml (2 c. à table) de farine et 30 ml (2 c. à table) de cacao. Saupoudrer dans les moules. Placer deux généreuses cuillérées à table de pâte de gâteau dans les moules.

Cuire au four préchauffé pendant 8 à 10 minutes.

Démouler et servir dans des assiettes de service, garnies de coulis de pomme-grenade et framboises.

Pâtes au miso, pesto et parmesan



Qui aurait cru que des saveurs profondément italiennes et japonaises s'accordent bien ensemble ? Et pourtant, c'est tout à fait logique que le miso et le parmesan se marient bien car ils contiennent tous deux la saveur « umami ». Ces pâtes peuvent être servies en accompagnement, avec un sauté de légumes au tofu ou au crevettes.

Pour 4 personnes

Ingrédients

Environ 300g de pâtes fraîches (tagliatelles ou spaguettini)
60 ml (1/4 tasse) d'huile d'olive
30 ml (2 c. à table) de pesto de basilic
15 ml (1 c. à table) de miso
125 ml (1/2 tasse) de parmesan râpé
Poivre au goût

Méthode

Emplir un grand chaudron d'eau et ajouter quelques cuillérées de sel. Porter à ébullition.

Lorsque l'eau boue, y plonger les pâtes et cuire pendant 3 à 4 minutes.

Bien égoutter et replacer dans le chaudron de cuisson, mais en dehors du feu.

Ajouter tous les autres ingrédients. Bien mélanger et servir.

mercredi 3 novembre 2010

Nouilles japonaises au tofu



Je m'intéresse de plus en plus à la cuisine japonaise car elle propose une grande variété de plats végétariens. Pour cuisiner japonais, il faut d'abord s'équiper avec les bons ingrédients de base. Le miso, par exemple, est une pâte de soya fermenté au goût très relevé qui compose plusieurs recettes de base japonaises. Le bouillon de bonite (voir le billet du 11 août 2009), fait à partir de flocons de poisson séché, en est un autre. On peut trouver la plupart de ces ingrédients dans les épiceries asiatiques. À défaut de bouillon de bonite, on peut utiliser du fumet de poisson ou du bouillon de légumes.

Pour 4 personnes

Ingrédients

500 ml (2 tasses) de bouillon de bonite (voir recette du 11 août 2009)
230 g de nouilles udon ou autres nouilles sèches japonaises
30 ml (2 c. à table) d'huile végétale
450 g de tofu
30 ml (2 c. à table) de graines de sésame
2 oignons verts
30 ml (2 c. à table) de sauce tamari (sauce soya)
15 ml (1 c. à table) de miso
500 ml (2 tasses) de légumes au choix (champignons, courgettes, maïs, etc.)

Méthode

Dans un grand chaudron, porter le bouillon à ébullition. Y ajouter les nouilles cuire à feu moyen pendant 6 à 8 minutes.

Pendant ce temps, chauffer une poêle anti-adhésive et verser l'huile.

Couper le tofu en gros cubes et faire revenir dans l'huile pendant une dizaine de minutes. Ajouter les graines de sésame.

Lorsque les nouilles sont cuites et ont absorbé la plupart du bouillon, réduire le feu au minimum et ajouter les oignons verts coupés en rondelles, le miso et la sauce tamari.

Cuire à la vapeur les légumes choisis.

Servir les nouilles garnies de légumes et de tofu à la sésame.

dimanche 31 octobre 2010

Gâteau aux carottes, glaçage au chocolat blanc et au thé vert



Quel bon vieux classique ! Un peu comme la croustade aux pommes, chaque famille québécoise a sa recette de gâteau aux carottes. Il était temps que je m'y mette à mon tour ! Bien entendu, j'ai dévié un peu de la tradition. Toutefois, ce gâteau nous rappelle tout autant des souvenirs d'enfance qu'il nous fait découvrir de nouvelles saveurs. Un vrai dessert pour les journées froides d'automne.

Pour 10 à 12 personnes

Gâteau aux carottes

Ingrédients

500 ml (2 tasses) de farine non blanchie, tamisée
10 ml (2 c. à thé) de poudre à pâte (levure chimique)
5 ml (1 c. à thé) de bicarbonate de soude
Une pincée de sel
15 ml (1 c. à table) de cannelle moulue
2,5 ml (1/2 c. à thé) de muscade moulue
2,5 ml (1/2 c. à thé) de clou de girofle moulu
250 ml (1 tasse) de noix de grenoble grossièrement hachées
125 ml (1/2 tasse) de raisins secs
2 carottes
4 oeufs
250 ml (1 tasse) de sucre
125 ml (1/2 tasse) d'huile d'olive
1 boîte de 500 ml d'ananas broyés

Méthode

Préchauffer le four à 180°C (350°F). Huiler un moule à charnière ou un moule à cheminée.

Dans un bol de taille moyenne, mélanger la farine, la poudre à pâte, le bicarbonate, le sel, les épices, les noix et les raisins secs.

Peler et râper les carottes et les ajouter au mélange de farine. Bien mélanger.

Bien égoutter l'ananas en boîte. Réserver.

Dans un grand bol, fouetter les oeufs jusqu'à ce qu'ils deviennent mousseux. Ajouter le sucre et foutter de nouveau. Ajouter l'huile et l'ananas broyé et bien incorporer.

Ajouter le mélanger de farine au mélange d'oeuf, en un coup. Incorporer délicatement et verser dans le moule huilé.

Cuire au four pendant 40 à 45 minutes, ou jusqu'à ce que le dessus du gâteau soit doré et qu'un cure dent inséré au centre en ressorte propre.

Laisser refroidir et démouler.

Conserver au réfrigérateur.

Glaçage au chocolat blanc et au thé vert

Ingrédients

170 g de chocolat blanc, en pastilles ou grossièrement haché
30 ml (2 c. à table) de crème
2,5 ml (1/2 c. à thé) de thé vert matcha

Méthode

Faire fondre le chocolat blanc au bain-marie. Ajouter la crème et le thé vert. Bien mélanger. Passer au tamis et laisser refroidir.

Garnir chaque portion du gâteau d'un peu de glaçage au thé vert.

Panna cotta au lait de coco, compote aux épices



Un brin d'exotisme ajouté aux saveurs d'automne, voici une recette de dessert composée sur mesure pour accompagner un vin doux blanc, tel un sauternes ou côteaux-du-layon. On peut préparer cette recette plusieurs jours à l'avance et conserver le tout au frigo. Les saveurs n'en seront plus que relevées.

Pour 8 personnes

Panna cotta au lait de coco

Ingrédients

22 ml (1 et 1/2 c. à table) de gélatine en poudre
1 boîte de 400 ml de lait de coco
250 ml (1 tasse) de crème à cuisson à 15% de matières grasses
75 ml (1/3 tasse) de sucre

Méthode

Verser 90 ml (1/4 tasse + 1 c. à table) d'eau froide dans un petit bol. Saupoudrer la gélatine et laisser gonfler pendant quelques minutes.

Placer tous les autres ingrédients dans un chaudron. Chauffer à feu moyen. Lorsque le mélange commence à évaporer, incorporer la gélatine gonflée. Bien mélanger et verser dans 8 ramequins de 125 ml. Réfrigérer pendant au moins 4 heures.

Compote aux épices

Ingrédients

1 grosse pomme (variété golden, de préférence)
30 ml (2 c. à table) de sucre
8 à 10 figues séchées
125 ml (1/2 tasse) de raisins secs
3 anis étoilées (badianes)
30 ml (2 c. à table) de rhum ou autre eau de vie ambrée

Méthode

Chauffer un chaudron à feu moyen. Couper la pomme en tranches.

Placer les tranches de pomme, le sucre et un peu d'eau dans le chaudron.

Lorsque les pommes commencent à ramollir, ajouter tous les autres ingrédients. Ajouter un peu d'eau.

Baisser le feu, couvrir et laisser mijoter pendant environ 5 minutes.

Placer dans un contenant hermétique et réfrigérer pendant quelques heures.

Au moment du service, démouler les panna cotta et garnir d'un peu de compote.

Servir avec un vin doux blanc.

jeudi 14 octobre 2010

Pâté chinois végétarien



Comme vous le savez sûrement, j’adore réinventer des classiques en leur ajoutant des ingrédients que j’aime bien. Je me suis enfin attaquée à un des plus grands classiques de nos mères et nos grands-mères québécoises, le pâté chinois. Pour ceux qui ne connaissent pas, le pâté chinois n’a rien d’asiatique. C’est la version québécoise du hachis Parmentier français ou du shepperd’s pie anglais. Traditionnellement, cette recette est composée d’une superposition de viande de bœuf hachée, de grains de maïs et de purée de pommes de terre. Je vous présente aujourd’hui ma version végétarienne, où les lentilles substituent la viande. J’y ai également ajouté un peu plus de légumes. C’est un plat très confortant l’automne et l’hiver.

Pour 4 personnes

Ingrédients

375 ml (1 et ½ tasse) de lentilles brunes, sèches
2 gousses d’ail
½ oignon
4 pommes de terre
75 ml (1/3 de tasse) d’huile d’olive
75 ml (1/3 tasse de lait)
Sel et poivre au goût
Parmesan ou autre fromage, au goût
500 ml (2 tasses) d’épinard frais
500 ml (2 tasses) de grains de maïs, frais, surgelés ou en boîte
1 poivron rouge

Méthode

Emplir un chaudron d’eau. Mettre un peu de sel et porter à ébullition. Y faire cuire les lentilles à feu moyen-élevé, pendant 20 minutes.

Peler l’ail et hacher l’oignon. Ajouter aux lentilles et poursuivre la cuisson pendant 10 autres minutes.

Pendant que les lentilles cuisent, emplir un autre chaudron d’eau et porter à ébullition.

Peler et couper grossièrement les pommes de terre. Les cuire à l’eau bouillante pendant 20 à 25 minutes.

Lorsque les lentilles sont cuites, les égoutter et les placer dans le récipient d’un robot de cuisine. Ajouter l’huile d’olive et réduire en grossière purée. Étendre au fond d’un plat à gratin.

Égoutter les pommes de terre et ajouter le lait. Réduire en purée à l’aide d’un presse-purée ou d’une fourchette. Ajouter du sel du poivre au goût. Ajouter du parmesan fraîchement râpé au goût. Réserver.

Préchauffer le four à 180°C (350°F)

Laver, équeuter et hacher grossièrement les épinards. Chauffer une poêle à feu moyen et faire fondre les épinards pendant quelques minutes, jusqu’à ce qu’ils perdent leur eau. Couper le poivron en petits dés. Mélanger les grains de maïs, les épinards et le poivron. Ajouter le mélange de légumes sur l’étage de lentilles dans le plat à gratin. Recouvrir de la purée de pommes de terre.

Cuire au four préchauffé pendant environ 35 à 40 minutes. Retirer du four et laisser reposer quelques minutes. Servir.

jeudi 7 octobre 2010

Salade santé aux edamame (soya) et épinards




Voici une salade repas très réjouissante par ses couleurs et ses saveurs. En plus, elle est super santé ! Cette salade est inspirée d’une recette que m’a enseignée Dominique Dupuis, qui donne de superbes ateliers de cuisine végétarienne.

Côté ingrédients, on trouve le miso dans la plupart des épiceries fines et épiceries asiatiques. Les edemame se vendent également dans les épiceries asiatiques, mais j’en trouve aussi dans les supermarchés au rayon des surgelés. Les edamame sont des fèves de soya fraîches et entières qui se vendent surgelées. On peut les acheter avec ou sans la cosse. Compte tenu qu’on doit retirer cette pelure, il est plus pratique d’acheter celles sans cosse.

Pour 4 personnes

Ingrédients

200 ml (environ ¾ tasse) de riz brun
30 ml (2 c. à table) de graines de sésame
1 oignon vert
150 ml (1/3 tasse) d’edemame
125 ml (1/2 tasse) de raisins secs
125 ml (1/2 tasse de noix de Grenoble
3 branches de céleri
1 petit concombre
125g (1/2 paquet de 254g) d’épinards frais
Pour la vinaigrette :
22 ml (1 et ½ c. à table) de miso
45 ml (1 c. à table) d’huile d’olive
15 ml (1 c. à table) de vinaigre balsamique
15 ml (1 c. à table) de jus de citron
15 ml (1 c. à table) de sauce tamari ou sauce soya
1 petite gousse d’ail, hachée finement

Méthode

Placer 625 ml (2 tasses et demie) d’eau dans un chaudron. Porter à ébullition. Ajouter le riz. Baisser le feu à moyen et laisser cuire à découvert pendant 25 à 30 minutes. Vérifier la cuisson de temps en temps et ajouter de l’eau au besoin si le riz absorbe rapidement l’eau. Réserver.

Si cela n’a pas déjà été fait, griller les graines de sésame. Chauffer le four à 190°C (375°F), placer les graines sur une plaque à cuisson et cuire pendant 5 minutes environ. Retirer du four et laisser tiédir.

Emplir un chaudron d’eau et porter à ébullition. Y plonger les edamame et blanchir pendant environ 2 minutes. Bien égoutter et laisser refroidir.

Hacher grossièrement l’oignon, les raisins secs et les noix. Trancher le céleri en rondelles. Couper le concombre en petits cubes. Laver et équeuter les épinards et les hacher grossièrement avec un couteau.

Mélanger tous les ingrédients sauf ceux de la vinaigrette dans un grand saladier.

Pour la vinaigrette, placer tous les ingrédients dans un bol et mélanger au fouet jusqu’à l’obtention d’une vinaigrette épaisse et homogène. Ajouter à la salade. Bien mélanger et servir immédiatement. La salade sera un peu tiède en raison des ingrédients qui ont cuit. Cela rehaussera les saveurs.

dimanche 3 octobre 2010

Manicotti aux poivrons rôtis



Ces jours-ci, j'ai particulièrement le goût de confectionner des plats qui cuisent longtemps au four et embaument toute la maison. Voici une recette assez simple de manicotti très savoureux et nourrissants.

Pour 3 à 4 personnes

Ingrédients

1 gros poivron rouge
1/2 oignon
3 gousses d'ail
125 ml (1/2 tasse) d'amandes entières, non salées
250 g de fromage ricotta
5 ml (1 c. à thé) de paprika
10 ml (2 c. à thé) d'origan séché
8 rectangles de pâte fraîche (par ex., de pâte à lasagne)
250 ml (1 tasse) de sauce aux tomates
250 ml (1 tasse) de bouillon
Parmesan, sel et poivre au goût

Méthode

Placer le poivron rouge sur une plaque à cuisson. Chauffer le grill du four et faire griller le poivron très près du grill pendant 3 à 4 minutes de chaque côté, jusqu'à ce que la peau brûle. Retirer du four et laisser refroidir.

Dans le récipient d'un robot de cuisine, placer l'ail, le demi oignon pelé et groissièrement tranché, les amandes et réduire en grossière purée.

Peler le poivron rôti.

Ajouter au robot de cuisine la ricotta, l'origan, le paprika, le poivron, du sel et poivre au goût. Réduire en purée lisse.

Placer 3 grosses cuillerées à table de garniture de ricotta sur chaque rectangle de pâte fraîche. Rouler et placer dans un plat à gratin.

Mélanger la sauce aux tomates et le bouillon. Verser dans le plat à gratin afin de bien recouvrir les manicotti. Couvrir d'un couvercle ou de papier d'aluminium.

Cuire à four pendant 45 minutes.

Retirer du four. Laisser reposer pendant quelques minutes. Servir accompagné d'une salade verte.

Tartelettes à la citrouille



C'est déjà le mois d'octobre ! C'est la saison des couleurs d'automne, des courges et des citrouilles. Cette fois-ci, c'est en dessert que je vous propose la citrouille, inspirée de la classique tarte à la citrouille.

Pour 8 tartelettes

Croûte biscuit

Ingrédients

125 ml (1/2 tasse) de farine
75 ml (1/3 tasse) de sucre
200 ml (3/4 tasse) d'amandes en poudre
150 ml (2/3 tasse)de beurre

Méthode

Préchauffer le four à 200°C (400°F).

Mélanger la farine, le sucre et les amandes dans un bol.

Incorporer le beurre avec un coupe-pâte ou avec les doigts. Mélanger jusqu'à l'obtention d'une pâte grumeleuse.

Répartir dans 8 ramequins de 125 ml de volume. Bien presser le mélange au fond des ramequins. Cuire au four préchauffé pendant 10 minutes.

Retirer du four. Réserver. Baisser la température du four à 190°C (375°F).

Garniture à la citrouille

Ingrédients

2 oeufs
125 ml (1/2 tasse) de sucre
7,5 ml (1/2 c. à table) de cannelle en poudre
1/2 boîte (398ml) de citrouille
125 ml (1/2 tasse) de crème à cuisson à 15 %

Méthode

Placer tous les ingrédients dans un grand bol. Mélanger à l'aide d'un malaxeur ou d'un fouet jusqu'à l'obtention d'une purée lisse.

Répartir dans chaque ramequin et cuire au four pendant environ 30 minutes.

Retirer du four. Laisser refroidir complètement. Démouler.

samedi 2 octobre 2010

On parle des recettes d'Émilie...

Un peu de nouvelles à propos du blogue Les recettes d'Émilie... Une recette et une brève présentation de mon blogue ont été présentés le samedi 2 octobre dans le principal quotidien de la ville de Montréal, le journal La Presse. Je vous invite y jeter un coup d'oeil, si vous résidez au Québec bien sûr ! L'article paraît dans le cahier Actuel gourmand. Pour ceux qui ne sont pas abonnés à ce quotidien, vous pouvez consulter l'article sur le site Internet de La Presse (cyberpresse.ca), sous l'onglet « Vivre ». L'article s'intitule « Blogues culinaires: cercle des fermières 2.0 ».

Et demeurez près de vos ordinateurs, ou peu importe l'appareil avec lequel vous consultez Les recettes d'Émilie, car j'aurai plusieurs nouvelles propositions pour vous au cours des prochains jours.

Merci à tous mes fidèles lecteurs et cuistots !
À très bientôt !

mardi 28 septembre 2010

Pâtes au céleri-rave, noix et chèvre



C'est l'automne au Québec et c'est le temps des récoltes. C'est d'ailleurs plus particulièrement la saison des légumes racines qui s'amorce. Voici un plat simple qui nous permet d'utiliser un légume méconnu, le céleri-rave.

Pour 4 personnes

Ingrédients

3 gousses d'ail
4 oignons verts
125 ml (1/2 tasse) de noix de grenoble
150 g de fromage de chèvre frais
60 ml (1/4 tasse) de bouillon
2 courgettes
1 petit céleri-rave ou la moitié d'un gros céleri-rave
Huile d'olive, au goût
Sel et poivre, au goût
350 g de pâtes courtes, au choix

Méthode

Emplir un grand chaudron d'eau et porter à ébullition. Ajouter du sel.

Hacher l'ail et couper les oignons en rondelles. Hacher grossièrement les noix.

Chauffer un chaudron de taille moyenne à feu moyen-doux. Ajouter l'ail, les oignons, les noix et le fromage de chèvre. Remuer tout en laissant fondre le fromage.

Lorsque le fromage est fondu, ajouter le bouillon.

Peler le céleri-rave à l'aide d'un couteau, en coupant les parties sablonneuses et les racines. Au robot de cuisine, râper le céleri-rave et les courgettes.

Ajouter au mélange de chèvre et de noix. Bien mélanger. Ajouter de l'huile d'olive, sel et poivre au goût.

Cuire les pâtes à grands bouillons pendant 7 à 8 minutes. Bien égoutter.

Mélanger les pâtes aux légumes et rectifier l'assaisonnement. Servir immédiatement.

mercredi 15 septembre 2010

Tofu sauce au vin rouge



Lorsqu'on pense à accorder une belle bouteille de vin rouge avec un plat, on pense souvent à de la viande rouge, ce qui laisse en plan les végétariens et autres personnes pas trop friandes de ce type de plat. Voici donc un plat végétarien chic, concocté sur mesure pour s'accorder avec du vin rouge et digne d'un souper du samedi soir. On peut servir ce plat avec des pommes de terre au four et des légumes de saison. Pour un meilleur résultat, mariner le tofu la veille du service ou quelques jours à l'avance.

Pour 4 personnes

Ingrédients

450 g de tofu ferme
60 ml (1/4 tasse) de sauce soya ou tamari
45 ml (3 c. à table) d'huile d'olive
2 gousses d'ail
1/2 oignon
125 ml (1/2 tasse) de noix, au choix (noisettes, amandes, noix du brésil)
Sel et poivre au goût

Méthode

La veille du service, couper le tofu en cubes. Les placer dans un contenant hermétique et ajouter la sauce soya. Bien mélanger et placer au réfrigérateur.

30 minutes avant le service, hacher l'oignon et l'ail.

Chauffer une poêle anti-adhésive à feu moyen-vif. Y verser l'huile et faire revenir le tofu, l'ail et l'oignon pendant 10 à 15 minutes, jusqu'à ce que le tofu soit bien grillé.

Hacher grossièrement les noix et les ajouter au tofu. Bien remuer, assaisonnner et répartir dans les assiettes de service, recouvert de sauce au vin rouge.

Sauce au vin rouge

Ingrédients

Un filet d'huile d'olive
1/2 oignon
2 gousses d'ail
75 ml (environ 1/3 tasse) de vin rouge
60 ml (1/4 tasse) de bouillon de légumes
45 ml (3 c. à table) de farine instantanée ou tamisée
Sel et poivre au goût

Méthode

Hacher l'ail et l'oignon. Chauffer un petit chaudron à feu moyen-vif. Y verser l'huile. Ajouter l'ail et l'oignon et faire revenir pendant quelques minutes jusqu'à ce qu'ils perdent leur eau.

Ajouter le vin et le bouillon. Laisser réduire pendant quelques minutes.

Incorporer la farine instantanée tout en remuant à l'aide d'un fouet.

Passer au tamis. Assaisonner au goût et verser sur le tofu aux noix.

Accord met-vin suggéré : Le sucre des oignons et du vin rouge réduit appelle à un vin rouge assez fruité, aux tanins souples tout en ayant suffisamment de tenue et de structure. Je vous propose un vin italien, plus précisément d'appellation Bolgheri, en Toscane. Le Villa Donoratico Argentiera Bolgheri 2007 sera tout indiqué pour l'occasion. À servir frais et carafé pendant 20 à 30 minutes.

mercredi 1 septembre 2010

Quiche au fromage et aux noisettes



Bien que la quiche soit un classique dans l'alimentation végétarienne, j'en prépare très peu car je trouve la préparation de la pâte un peu laborieuse. Mais j'ai trouvé une solution, et voici ma version « raccourcie » de la quiche. On pourrait très bien changer le type de noix et d'assaisonnement. C'est une recette de base sur laquelle on peut s'inspirer et improviser.

Pour 4 personnes

Ingrédients

125 ml (1/2 tasse) de noisettes
2 gousses d'ail, pelées
1/2 oignon, pelé
4 oeufs
450 g de fromage ricotta ou autre fromage frais
15 ml (1 c. à table) d'estragon séché
Sel et poivre au goût
6 feuilles de pâte phylo
60 ml (1/4 tasse) de beurre fondu
Parmesan râpé, au goût

Méthode

Préchauffer le four à 190°C (375°F). Huiler le fond d'un plat à gratin.

Placer les noisettes, l'ail et l'oignon dans le récipient d'un robot de cuisine. Hacher grossièrement.

Ajouter au récipient les oeufs, le fromage et les assaisonnements. Réduire en purée lisse.

Tapisser le fond du plat à gratin de deux feuilles de pâte phylo, repliées en deux. Badigeonner de beurre fondu et ajouter deux autres feuilles, toujours pliées. Répeter l'opération avec les deux feuilles de pâte restantes.

Verser le mélange de ricotta sur la pâte. Garnir de parmesan et cuire au four pendant 20 à 25 minutes, ou jusqu'à ce que la garniture de la quiche soit gonflée et dorée.

Laisser reposer quelques minutes et servir avec une salade verte.

mercredi 25 août 2010

Gratin de pâtes, épinards et amandes



Voici un beau plat cuisiné, riche et réconfortant. Une belle alternative à la lasagne végétarienne.

Pour 4 personnes

Ingrédients

350 g de spaguettis
250 g d'épinards frais
3 gousses d'ail
1 oignon vert
200 ml (environ 3/4 tasse) d'amandes entières, non salées
1 boîte de tomates entières
125 ml (1/2 tasse) de crème légère (15% de matières grasses)
Sel, poivre, origan séché
250 ml (1 tasse) de sauce aux tomates
250 ml (1 tasse) de fromage ferme râpé (cheddar, gruyère, fontina, gouda, etc.)

Méthode

Emplir un chaudron d'eau. Y mettre un peu de sel et porter à ébullition. Casser les spaguettis pour obtenir des pâtes d'environ 5 cm de longueur.

Préchauffer le four à 180°C (350°F).

Lorsque l'eau boue, plonger les pâte et cuire pendant 7 à 8 minutes.

Pendant ce temps, laver et équeuter les épinards. Chauffer un chaudron à feu moyen et les faire fondre pendant quelques minutes. Bien égoutter.

Placer les gousses d'ail, entières mais pelées, l'oignon et les amandes et réduire en purée. Bien égoutter les tomates et les ajouter au robot. Ajouter également les épinards et mélanger pour obtenir un mélange grossier. Ajouter la crème et les assaisonnements et réduire en purée lisse.

Bien égoutter les pâtes et les verser dans un grand saladier. Ajouter le mélange d'épinards-amandes et la sauce aux tomates. Bien mélanger.

Placer le tout dans un grand plat à gratin. Recouvrir de fromage râpé et cuire au four préchauffé pendant environ 40 minutes.

Laisser refroidir pendant quelques minutes et servir.

mardi 10 août 2010

Pêches au caramel, ganache au chocolat blanc et aux bleuets




Je profite toujours de la saison des récoltes pour faire des desserts aux fruits frais. Cette recette aux pêches est largement inspirée d'une recette du chef pâtissier Patrice Demers. On peut substituer la confiture de bleuets par des fruits frais ou de la confiture de framboises.

Pour 6 personnes

Pêches au caramel

Ingrédients

6 pêches bien mûres
125 ml (1/2 tasse) de sucre
15 ml (1 c. à table) de jus de citron
60 ml (1/4 tasse) d'eau tiède

Méthode

Laver et couper les pêches en deux. En retirer le noyau. Réserver.

Chauffer un chaudron à feu moyen-vif. Y saupoudrer graduellement le sucre et laisser chauffer jusqu'à ce qu'il fonde et prenne une teinte dorée. Tout dépendant de la température du chaudron, cela peut prendre une minute ou deux. Retirer du feu.

Ajouter délicatement le jus de citron et l'eau. Remettre sur le feu à température basse pour que le caramel redevienne liquide.

Préchauffer le four à 190° C (375 °F).

Lorsque le caramel est bien liquide, y mélanger les moitiés de pêches. Verser le tout dans un plat allant au four et cuire pendant environ 30 minutes. Retirer du four et laisser refroidir à la température ambiante.

On peut conserver les pêches au réfrigérateur pendant quelques jours, dans un contenant hermétique.

Ganache au chocolat et blanc et aux bleuets

Ingrédients

170 g de chocolat blanc, en pastilles ou râpé
125 ml (1/2 tasse) de crème à 35% de matières grasses
75 ml (1/ tasse) de yogourt nature à 2% de matières grasses
60 ml (1/4 tasse) de confiture de bleuets

Méthode

Faire fondre le chocolat blanc au bain-marie. Ajouter la crème et mélanger. Retirer du feu.

Ajouter le yogourt nature et mélanger de nouveau. Verser dans un contenant hermétique. Ajouter des cuillérées de confiture sur le dessus de la ganache. Refroidir au réfrigérateur pendant quelques heures.

Montage

Placer deux moitiés de pêches dans chacune des assiettes de service. Placer une cuillérée de ganache au chocolat blanc au centre de chaque moitié de pêche. Servir immédiatement ou laisser tempérer quelques minutes avant le service.

Figues au thé earl grey et au chocolat




Voici une simple mignardise que se sert très bien avec le thé ou le café. Le tout est prêt en seulement quelques minutes et c'est tout simplement exquis !

Pour 6 personnes

Ingrédients

12 figues séchées
250 ml (1 tasse) de thé earl grey, fraîchement infusé
125 ml (1/2 tasse) de chocolat à 64% de cacao, en pastilles ou râpé

Méthode

Infuser le thé.

Équeuter les figues.

Placer ces deux ingrédients dans un chaudron et porter à ébullition. Laisser pocher pendant environ 10 minutes. Retirer du feu.

Égoutter les figues et les laisser sécher pendant quelques minutes sur du papier absorbant.

Faire fondre le chocolat au bain-marie. Recouvrir chaque figue de chocolat fondu et laisser refroidir à la température de la pièce.

On peut conserver ces figues pendant quelques jours au réfrigérateur, en prenant soin de les sortir 30 minutes avant le service afin qu'elles puissent tempérer. Servir deux figues par personne.

mercredi 4 août 2010

Salade tropicale



J'ai eu la chance de passer les quelques dernières semaines en vacances au Portugal. Bien entendu, j'en ai profité pour goûter les saveurs locales et noter quelques recettes au passage. Voici une recette de salade qu'on retrouve beaucoup au Portugal et qui est très rafraîchissante en été. On la sert normalement en entrée. Vous noterez que j'y ai ajouté une teinte canadienne dans la vinaigrette…

Pour 4 personnes

Ingrédients

1 laitue rouge en feuilles
2 concombres
2 tomates
1 carotte
1 grosse mangue bien mûre
125 ml (132 tasse) de pistaches écalées

Pour la vinaigrette

60 ml (1/4 tasse) d'huile d'olive
20 ml (1 c. à table et demie) de vinaigre de vin ( de madère ou de xérès)
½ gousse d'ail, finement hachée
15 ml (1 c. à table) de moutarde à l'ancienne
15 ml (1 c. à table) de sirop d'érable
Sel et poivre au goût

Méthode

Déchirer la laitue avec les mains.

Peler et trancher le concombre. Couper les tomates en dés. Râper la carotte. Peler et couper en tranches la mangue.

Mélanger tous les légumes et fruit dans un grand saladier. Ajouter les pistaches.

Mélanger tous les ingrédients de la vinaigrette dans un petit bol t ajouter à la salade. Bien mélanger.

Servir immédiatement, accompagné de pain et d'huile d'olive.

mercredi 28 juillet 2010

Pudding au pain et aux fruits d'été



La saison des récoltes bat son plein au Québec et c'est l'occasion idéale de cuisiner des desserts aux fruits. En voici un qui met bien en valeur les fameuses fraises du Québec.

Ce dessert doit être préparé la veille du service.

Pour 6 personnes

Ingrédients

1 L (4 tasses) de fraises fraîches
75 ml (1/3 tasse) de sucre
60 ml (1/4 tasse) de rhum ou autre eau de vie
Le zeste d'une lime
7.5 ml (1/2 c. à table) de gélatine en poudre
1 pain brioché ou autre miche de pain blanc
125 ml (1/2 tasse) de pistaches crues et écaillées
Menthe fraîche, au goût

Méthode

Tapisser un moule à pain de pellicule de plastique. Réserver.

Laver et équeuter les fraises.

Dans un petit bol, verser 30 ml (1 c. à table) d'eau froide. Y saupoudrer la gélatine et laisser gonfler.

Retirer la croute du pain et couper en tranches épaisses.

Placer dans un chaudron les fraises, le sucre, le rhum et le zeste. Chauffer à feu moyen et cuire jusqu'à ce que le mélange commence à bouillir. Retirer du feu.

Retirer les fraises à l'aide d'une passoire et conserver le jus dans le chaudron. Y ajouter la gélatine gonflée et bien mélanger.

Tremper les tranches de pain dans le jus de fraises. Placer dans le moule les tranches de pain et les fraises en alternance.

Recouvrir d'une autre pellicule de plastique et y mettre un poids (par exemple, un carton de jus ou de lait).

Réfrigérer pendant toute une nuit.

Démouler et garnir de pistaches et de menthe fraîche hachée.

jeudi 8 juillet 2010

Gnocchi aux chèvre, betteraves et cerises de terre



Voici une recette toute simple et haute en couleur. Elle rappelle la fraîcheur des produits de la récolte !

Pour 4 personnes

Ingrédients

4 à 5 betteraves en feuilles
15 ml (1 c. à table) d'huile d'olive
2 gousses d'ail
3 oignons verts
125 ml (1/2 tasse) de noix ou de noisettes
125 ml (1/2 tasse) de cerises de terre sans leurs feuilles
2 paquets de 500 g de gnocchi de pommes de terre, du commerce
15 ml (1 c. à table) de pesto
Huile d'olive supplémentaire, au goût
Sel et poivre au goût
125 ml (1/2 tasse) de cheddar de chèvre ou autre fromage de chèvre ferme

Méthode

Verser de l'eau dans un chaudron de taille moyenne. Porter à ébullition.

Retirer les feuilles des betteraves. Faire cuire les betteraves entières et non pelées dans l'eau bouillante. Tout dépendant de leur fraîcheur, la cuisson prendra environ 20 minutes.

Laver et rincer les feuilles de betteraves. Hacher grossièrement. Réserver.

Hacher l'ail et les oignons. Verser l'huile d'olive dans une poêle anti-adhésive et chauffer à feu moyen.

Faire revenir l'ail, les oignons, les noix et les cerises de terre pendant quelques minutes. Réserver.

Lorsqu'il ne reste que quelques minutes de cuisson aux betteraves, y ajouter les feuilles et poursuivre la cuisson pendant 3 à 4 minutes. Égoutter et peler les betteraves.

Emplir un grand chaudron d'eau et porter à ébullition. Y plonger les gnocchi. Lorsque ces derniers remontent à la surface de l'eau, compter 2 minutes de cuisson à grands bouillons puis égoutter. Replacer dans le chaudron de cuisson, mais hors de feu.

Ajouter le pesto, un peu d'huile, les betteraves et le mélange de noix et cerises de terre.

Servir immédiatement, garni de gros copeaux de fromage de chèvre.

mercredi 30 juin 2010

Mes toutes dernières glaces : sorbet à la lime et glace au sirop d'érable



Avec la température qui se réchauffe en hémisphère nord, je redécouvre le plaisir de préparer des desserts glacés. En voici mes toutes nouvelles créations. Il y a un petit ingrédient magique dans la glace au sirop d'érable : de la poudre de curry. Aussi surprenant cela puisse sembler, la poudre de curry est composée principalement de fenugrec, une épice qui a les mêmes propriétés organoleptiques que le sirop d'érable. Sa présence dans cette glace rehausse nettement le goût du sirop d'érable. Bien que je vous présente ces glaces dans le même billet, elles seront plus appréciées si elles sont servies séparément.

Pour 6 à 8 personnes

Sorbet à la lime

Ingrédients

250 ml (1 tasse) d'eau
250 ml (1 tasse) de sucre
250 ml (1 tasse) de jus de lime (environ 4 limes)

Méthode

Placer l'eau et le sucre dans un chaudron. Porter à ébullition et laisser bouillir pendant 3 à 4 minutes, afin d'obtenir un sirop clair. Retirer du feu.

Ajouter le jus de lime. Bien mélanger et laisser refroidir complètement.

Turbiner dans une sorbetière selon les instructions du fabricant.

À défaut d'une sorbetière, verser le liquide dans des moules à glaçons. Placer au congélateur pendant environ 12 heures. Au moment du service, réduire en purée au robot de cuisine.

Glace au sirop d'érable

Ingrédients

250 ml (1 tasse) de crème
250 ml (1 tasse) de lait
125 ml (1/2 tasse) de sirop d'érable
75 ml (1/3 tasse) de sucre
1 pincée de poudre de curry
2 jaunes d'oeuf

Méthode

Dans un chaudron de taille moyenne, chauffer la crème, le lait, le sucre et la poudre de curry.

Placer les jaunes d'oeuf dans un bol résistant à la chaleur et mousser à l'aide d'un fouet.

Lorsque le mélange de crème commence à évaporer, en verser le tiers sur les jaunes d'oeuf tout en remuant avec le fouet. Verser ce mélange dans le chaudron et poursuivre la cuisson à feu moyen-doux jusqu'à ce que la crème nappe le dos d'une cuillère.

Retirer du feu et laisser refroidir complètement.

Turbiner dans une sorbetière selon les instructions du fabricant ou congeler dans des moules à glaçons pour ensuite les réduire en purée au robot de cuisine.

dimanche 27 juin 2010

Bagatelle aux fraises et à la lime



La saison des fraises bat son plein au Québec et il faut en profiter ! Voici une recette très simple, faible en calories et haute en saveurs. Un véritable bol de fraîcheur.

Ce dessert sera meilleur s'il est préparé la veille du service.

Pour 6 à 8 personnes

Ingrédients

750 ml (3 tasses) de lait
125 ml (1/2 tasse) de sucre
1/2 gousse de vanille
4 jaunes d'oeuf
22 ml (1 c. à table et demie) de fécule de maïs
24 biscuits de type doigts de dame
500 ml (2 tasses) de fraises fraîches
Le zeste d'une lime

Méthode

Verser le lait et le sucre dans un chaudron de taille moyenne.

Fendre la gousse de vanille sur le sens de la longueur et en retirer les grains à l'aide d'un couteau pointu. Ajouter au lait.

Chauffer à feu moyen-doux pendant 5 à 10 minutes, en remuant de temps en temps.

Placer les jaunes d'oeuf dans un bol résistant à la chaleur et mousser à l'aide d'un fouet.

Lorsque le lait commence à évaporer, en verser le tiers sur les jaunes d'oeuf tout en remuant. Verser ce mélange dans le chaudron.

Placer la fécule dans un petit bol. Ajouter un peu d'eau et bien mélanger. Verser dans le chaudron et bien remuer. Poursuivre la cuisson, toujours à feu moyen et en remuant avec le fouet, jusqu'à ce que la préparation épaississe. Cela peut prendre environ 10 minutes.

Reitrer du feu et laisser refroidir à la température ambiante.

Pendant ce temps, placer la moitié des biscuits dans un bol de service (type bol à trifle). Équeuter les fraises et en placer la moitié dans le bol. Saupourdrer de la moitié du zeste de lime.

Lorsque la crème anglaise est à température ambiante, en verser la moitié sur les biscuits et les fraises. Ajouter les 12 autres biscuits, le reste des fraises et de zeste et verser le reste de crème anglaise.

Réfrigérer pendant au moins 6 heures. Servir frais, avec un peu de crème chantilly, au goût.

lundi 21 juin 2010

Tagliatelles à la tapenade d'oursin, fenouil gratiné au chèvre



Je sais que l'ingrédient vedette de cette recette est difficile à trouver. On me l'a offert en cadeau et c'est un produit qu'on peut se procurer dans les boutiques Oliviers & CO. À défaut, on peut très bien substituer la tapenade d'oursin avec du babaganouj (caviar d'aubergines).

Pour 4 personnes

Ingrédients

3 gousses d'ail
2 oignons verts
30 ml (2 c. à table) d'huile d'olive
500 ml (2 tasses) de haricots verts frais
125 ml (1/2 tasse) de noix de grenoble
1 bulbe de fenouil
100 g de fromage de chèvre
400 g de pâtes fraîches de type tagliatelle
125 ml (1/2 tasse) de tapenade d'oursin ou de caviar d'aubergine
Parmesan au goût
Sel et poivre au goût
Aneth pour la décoration

Méthode

Hacher l'ail et couper les oignons en rondelles.

Chauffer une poêle anti-adhésive à feu moyen. Ajouter l'huile et faire revenir l'ail et l'oignon pendant enivron 2 minutes.

Couper les haricots verts en tronçons et les ajouter à la poêle.

Hacher les noix et les ajouter au mélange. Baisser le feu et poursuivre la cuisson à feu doux, en remuant de temps en temps, tout en procédant aux autres étapes.

Emplir un grand chaudron d'eau et porter à ébullition.

À l'aide d'une mandoline ou d'un couteau bien affuté, couper le bulbe de fenouil en fines tranches. Déposer sur une plaque à cuisson et garnir chaque tranche de fromage de chèvre. Réserver.

Lorsque l'eau boue, cuire les pâtes pendant 3 à 4 minutes. Pendant ce temps, griller le fenouil au fromage de chèvre sous le grill du four à puissance élevée pendant 1 à 2 minutes. Réserver.

Égoutter les pâtes et replacer dans le chaudron de cuisson. Ajouter la tapenade d'oursin, un peu d'huile d'olive et bien mélanger. Ajouter les légumes et du parmesan, au goût.

Servir les pâtes garnies de quelques tranches de fenouil au chèvre.

Pudding aux fraises et à la rhubarbe



Le solstice d'été est enfin arrivé, tout comme les premières récoltes ! C'est le moment de savourer des fruits et légumes de saison, comme les fraises et la rhubarbe. Voici un beau classique, qui ne trompe jamais.

Pour 6 personnes

Ingrédients

6 tiges de rhubarbe
185 ml (3/4 tasse) de sucre
250 ml (1 tasse) de fraises, équeutées
310 ml (1 tasse et 1/4) de farine
10 ml (2 c. à thé) de poudre à pâte
60 ml 91/4 tasse) de sucre
125 ml (1/2 tasse) de beurre froid, coupé en petits morceaux
1 oeuf
125 ml (1/2 tasse) de lait

Méthode

Laver et couper la rhubarbe en dés. Les placer dans un chaudron avec 185 ml de sucre. Bien mélanger.

Cuire à feu moyen pendant environ 5 minutes, jusqu'à ce que le mélange commence à bouillir. Baisser le feu et ajouter les fraises. Poursuivre la cuisson pendant encore 5 minutes, jusqu'à ce que les fruits soient bien compotés et que le mélange épaississe. Retirer du feu.

Chauffer le four à 180°C (350°F).

Dans un bol, mélanger la farine, la poudre à pâte et 60 ml de sucre.

Incorporer le beurre avec les doigts. Travailler la pâte jusqu'à l'obtention d'un mélange grumeleux.

Dans un petit bol, fouetter l'oeuf et y ajouter le lait.

Incorporer au mélange de farine et mélanger très délicatement, simplement pour que la pâte soit mouillée.

Verser la compote de fraise et rhubarbe au fond d'un plat à gratin.

Ajouter la pâte sur la compote et saupoudrer d'un peu de sucre.

Cuire au four pendant 30 à 35 minutes, jusqu'à ce que la pâte soit bien dorée.

Servir chaud, garni de crème glacée à la vanille ou de crème chantilly.

lundi 14 juin 2010

Haricots blancs au vin rouge


Bien que ce soit davantage une recette d'hiver, je vous propose un plat typiquement « slow food », très santé et réconfortant. Il faut commencer la préparation plusieurs heures avant le service.

Pour 4 personnes

Ingrédients

250 ml (1 tasse) d'haricots blancs navy ou coco, secs
1 oignon
3 gousses d'ail
3 tomates
3 branches de romarin
125 ml (1/2 tasse) de vin rouge
125 ml (1/2 tasse) de bouillon
Sel et poivre au goût
Parmesan reggiano, au goût, pour le service.

Méthode

La veille ou plusieurs jours avant le service, placer les haricots dans un contenant hermétique. Recouvrir généreusement d'eau. Recouvrir et placer au réfrigateur.

3 heures avant le service, préchauffer le four à à 165°C (325°F).

Couper l'oignon et les tomates en dés. Hacher l'ail.

Bien rincer et égoutter les haricots. Les placer dans un grand plat à gratin.

Ajouter les légumes, le romarin, le vin, le bouillon et les assaisonnements. Bien mélanger. Couvrir et cuire au four préchauffé pendant 2h 30 minutes.

Répartir dans des assiettes de service et garnir de parmesan reggiano.

Servir accompagné de légumes verts et d'un pain de campagne.

Tiramisu allégé



Dessert classique d'Italie, le Tiramisu est franchement délicieux. Et pour les végétariens, c'est un de ces rares desserts qui contiennent des protéines. Toutefois, les informations nutritionnelles des ingrédients qui le composent (notamment, le fromage mascarpone) donnent parfois le vertige. Je vous en propose donc une version allégée, pardonnez-moi les puristes !

Cette recette doit être faite la veille du service.

Pour 8 personnes

Ingrédients

250 ml (1 tasse) de crème à fouetter
75 ml (1/3 tasse) de sucre
250 g de frais allégé (ricotta légère, fromage quark, etc.)
24 biscuits de type doigts de dame
1 café fort, tiède, de préférence un espresso
60 ml (1/4 tasse) de marsala, rhum ou Grand-Marnier
Cacao, pour la décoration

Méthode

Dans un bol, fouetter la crème et le sucre jusqu'à l'obtention de pics fermes.

À l'aide d'un fouet, incorporer délicatement le fromage frais.

Placer 12 biscuits au fond d'un grand bol de service (type bol à trifle).

Mélanger le café et l'alcool. En badigeonner la moitié sur les biscuits. Recouvrir de la moitié du mélange de crème.

Ajouter les 12 autres biscuits. Badigeonner du reste de café et recouvrir du reste du mélange de crème.

Saupoudrer généreusement de cacao.

Réfrigérer pendant toute une nuit.

Servir accompagné d'un bon cappucino.

lundi 24 mai 2010

Verrines au yogourt et granola



À mi-chemin entre un petit-déjeuner et un dessert, ces verrines sont autant nourrissantes que savoureuses. On peut très bien utiliser d'autres fruits comme des fraises ou des framboises. On obtiendra de meilleurs résultats si les abricots séchés sont réhydratés la veille dans un peu d'eau.

Pour 6 personnes

Verrines au yogourt et aux fruits

Ingrédients

500g de yogourt nature de type méditerranéen
125 ml (1/2 tasse) d'abricots séchés
6 dattes
250 ml (1 tasse) de bleuets (myrtilles) frais ou décongelés

Méthode

Répartir le yogourt dans 6 verrines (ou neuf petites verrines).

Placer les abricots dans le récipient d'un robot de cuisine. Ajouter les bleuets. Dénoyauter les dattes et les ajouter aux autres fruits. Réduire en purée.

Ajouter à chaque verrine, par dessus le yogourt. Réserver au réfrigérateur.

Granola

Ingrédients

125 ml (1/2 tasses) d'amandes entières
250 ml (1 tasse) de noix
125 ml (1/2 tasse) de flocons d'avoine (gruau)
75 ml (1/3 tasse) de sucre
60 ml (/14 tasse) d'eau

Méthode

Placer tous les ingrédients dans une poêle anti-adhésive. Chauffer à feu moyen-vif, en remuant fréquemment.

Cuire jusqu'à ce que l'eau soit évaporée et que le sucre se transforme en caramel.

Verser sur une plaque à biscuit recouverte de papier sulfurisé. Laisser refroidir complètement.

Hacher à l'aide d'un couteau et ajouter aux verrines de yogourt et de fruits.

Servir immédiatement ou conserver au réfrigérateur jusqu'au moment du service.

Risotto aux noix du brésil, céleri-rave et fromage de chèvre



J'adore le risotto et je suis toujours à la recherche de nouvelles saveurs pour le servir. Celle-ci est inusitée et très parfumée. Un vrai délice. À défaut de noix du brésil, on peut utiliser des noisettes ou noix de macadam.

Pour 4 personnes

Ingrédients

1 oignon
2 gousses d'ail
3 branches de céleri
30 ml (2 c. à table) d'huile d'olive
375 ml (1 tasse et demie) de riz arborio ou carnaroli
250 ml (1 tasse) de vin blanc
1,5 L (6 tasses) de bouillon
1 demi céleri-rave
125 ml (1/2 tasse) de noix du brésil
125 ml (1/2 tasse) de parmesan fraîchement râpé
15 ml (1 c. à table) de beurre
125 g de fromage de chèvre frais

Méthode

Hacher l'oignon et l'ail. Couper le céleri en fines tranches.

Râper le céleri-rave et hacher les noix. Réserver.

Chauffer à feu moyen un grand chaudron à fond épais.

Verser l'huile et faire revenir l'oignon, l'ail et le céleri pendant 3 à 4 minutes.

Pendant ce temps, chauffer le bouillon dans un chaudron ou au four micro-onde, jusqu'à ce qu'il soit chaud, sans être bouillant.

Ajouter le riz aux légumes et monter le feu à moyen-vif. Cuire pendant 1 à 2 minutes en remuant constamment.

Ajouter le vin blanc, réduire le feu à moyen-doux et bien remuer.

Lorsque le vin est absorbé par le riz, ajouter 125 ml (1/2 tasse) de bouillon. Remuer fréquemment et ajouter un autre 125 ml de bouillon lorsque le riz a absorbé tout le liquide. Répéter cette opération jusqu'à ce que tout le bouillon soit absorbé. Cette étape prend environ 35 minutes.

Une fois que le riz est cuit, retirer du feu. Ajouter le céleri-rave, les noix, le parmesan, le beurre et du poivre. Bien remuer. Couvrir et laisser reposer pendant 2 à 3 minutes.

Servir garni de morceaux de fromage de chèvre et de copeaux de parmesan.

Accord met-vin suggéré : J'ai servi ce plat avec un vin blanc de la vallée du Rhône, Domaine du Vieux Lazaret Châteauneuf-du-Pape blanc 2007. Ce vin est profond et très équilibré. On retrouve au nez des notes de pain grillé, noix, beurre et fleurs blanches. En bouche, il est plus fruité, tout en gardant son caractère beurré et profond. C'est un vin fait principalement de grenache blanc. Tout autre vin blanc du sud de la France composé des cépages grenache blanc, roussane ou marsanne sera également très savoureux avec ce plat.

Purée de céleri-rave, panais et dattes



Voici un accompagnement très simple à réaliser et qui nous permet d'utiliser des légumes souvent oubliés, le céleri-rave et le panais. Je sers souvent cet accompagnement avec un poisson blanc. On pourrait aussi le servir avec des fruits de mer, voire même de la volaille.

Pour 4 personnes

Ingrédients

1 petit céleri-rave ou un demi gros céleri-rave
2 panais
3 gousses d'ail
125 ml (1/2 tasse) de persil frais
6 grosses dattes (type medjool), dénoyautées
30 ml (2 c. à table) d'huile d'olive
Sel et poivre au goût

Méthode

Emplir un chaudron d'eau au 3/4 et porter à ébullition.

Peler le céleri-rave et les panais. Couper en gros cubes. Peler l'ail.

Placer les légumes dans l'eau bouillante. Cuire pendant 7 à 10 minutes, jusqu'à ce que les légumes soient bien tendres.

Bien égoutter et placer dans le récipient d'un robot de cuisine. Ajouter tous les autres ingrédients et réduire en purée. Assaisonner au goût.

Servir en accompagnement d'un poisson ou de fruits de mer.

lundi 10 mai 2010

Bricks aux anchois, salade de fenouil et menthe



Les petits poissons sont une source précieuse d'éléments nutritifs et qu'on peut toujours avoir à portée de main lorsqu'ils sont vendus en boîte. Voici une amusante et délicieuse recette à base d'anchois. On pourrait les remplacer par des sardines. La salade de fenouil proposée en accompagnement nous permet de se rafraîchir la bouche après ces quelques bouchées tout de même salées. Les feuilles de bricks sont une sorte de pâte phylo épaisse. On les trouve fraîches ou surgelées, dans les épiceries moyen-orientales et les épiceries fines.

Pour 4 personnes

Bricks aux anchois

Ingrédients

16 feuilles de bricks
1 boîte de 200g d'anchois
125 ml (1/2 tasse) de noix
125 ml (1/2 tasse) d'aneth frais
100 g de fromage ferme (type cheddar ou autre)
125 ml (1/2 tasse) de raisins secs
75 ml (1/3 tasse) de sauce aux tomates
60 ml (1/4 tasse) de pesto

Méthode

Préchauffer le four à 190°C (375°F). Recouvrir une plaque à biscuits de papier sulfurisé.

Rincer et hacher les anchois. Hacher les noix et l'aneth. Couper le fromage en petits cubes.

Dans un bol, mélanger tous ces ingrédients et ajouter les raisins secs, la sauce aux tomates et le pesto. Poivrer au goût. Ne pas saler car les anchois serviront à saler le plat.

Déposer 15 ml (1 c. à table) de ce mélange au centre de chaque feuille de bricks. À l'aide d'un pinceau, mouiller le bord de chaque carré de pâte. Replier en deux, en pointe, afin de former un triangle. Replier de nouveau, toujours en pointe.

Badigeonner d'huile d'olive et placer sur la plaque à biscuits.

Cuire au four pendant 15 minutes. Retirer du feu.

Salade de fenouil et menthe

Ingrédients

1 bulbe de fenouil
125 ml (1/2 tasse) de feuilles de menthe fraîche
2 L (4 tasses) de laitues printannières
45 ml (3 c. à table) d'huile d'olive ou d'huile d'amandes
15 ml (1 c. à table) de vinaigre de xéres
5 ml (1 c. à thé) de moutarde à l'ancienne
Poivre, au goût

Méthode

Trancher finement le bulbe de fenouil. Hacher les feuilles de menthe.

Mélanger la laitue, le fenouil et la menthe dans un grand saladier.

Dans un petit bol, mélanger tous les autres ingrédients. Ajouter à la salade et bien mélanger.

Servir en accompagnement des bricks aux anchois.

samedi 8 mai 2010

Potage aux légumes racine



Délicieux potage qui s'aventure dans les saveurs amères et sucrées. C'est un vrai régal tout plein de vitamines !

Pour 4 personnes en soupe repas, 6 personnes en entrée

Ingrédients

1 oignon
2 gousses d'ail
3 grosses carottes
1 patate douce
1 navet de taille moyenne.
30 ml (2 c. a table) d'huile d'olive
500 ml (2 tasses) de bouillon
250 ml (1 tasse) de grains de maïs cuits, en boîte ou surgelés
1 poivre long (facultatif)
30 ml (2 c. à table) de graines de coriandre entières
Sel et poivre
75 ml (1/3 tasse) de crème à cuisson (15% de matières grasses)

Méthode

Hacher l'ail et l'oignon. Peler et couper les carottes, la patate douce et le navet en gros cubes.

Chauffer un grand chaudron à feu moyen. Verser l'huile et faire revenir les légumes pendant environ 5 minutes.

Ajouter le bouillon et porter à ébullition.

Au mortier ou au moulin, réduire le poivre long et les graines coriandre en poudre grossière.

Lorsque la soupe boue, baisser le feu à à puissance moyenne. Ajouter le maïs et les épices.

Poursuivre la cuisson pendant une vingtaine de minutes. Lorsque les morceaux de légumes sont bien tendres, retirer du feu.

À l'aide d'un mélangeur ou d'un robot de cuisine, réduire en purée.

Remettre sur le feu. Ajouter la crème, assaisonner au goût et laisser chauffer pendant quelques minutes.

Servir accompagné d'un pain de campagne ou de ciabattas.

vendredi 30 avril 2010

Mousse au chocolat à presque un ingrédient



Je vous partage aujourd'hui une recette tout simplement fantastique que j'ai apprise du chef britannique Heston Blumenthal, qui lui même l'a apprise du chimiste français Hervé This. Aussi surprenant que cela puisse sembler, on peut faire une mousse au chocolat purement onctueuse avec seulement deux ingrédients : un bon chocolat de qualité et... de l'eau ! Dur à croire, mais tout est dans la méthode. L'avantage est qu'on a que le goût très intense du chocolat sans qu'il ne soit altéré par le goût des oeufs ou de la crème comme c'est habituellement le cas dans les recettes classiques de mousse.

Pour 6 personnes

Ingrédients

250 ml (1 tasse) de pastilles de chocolat ou chocolat râpé à 64% de cacao
200 ml (environ 3/4 de tasse) d'eau à la température de la pièce

Méthode

Placer l'eau dans un bol résistant à la chaleur. Ajouter le chocolat.

Préparer un bol empli de glace.

Chauffer le chocolat et l'eau au bain-marie, jusqu'à ce que le mélange soit bien lisse.

Placer immédiatement le bol de chocolat sur le bol de glace. Fouetter frénétiquement, au fouet ou à la mixette. Cette étape peut prendre plusieurs minutes (de 10 à 15 minutes).

Lorsque le mélange commence à épaissir, verser dans des ramequins ou des verrines. Réfrigérer pendant quelques heures.

Servir la mousse nature ou garnie de coulis, confiture ou avec un peu de fleur de sel.

dimanche 18 avril 2010

Chocolat chaud, chantilly aux épices



Même si la douce saison du printemps s'amorce tranquillement, il nous reste encore quelques soirées froides où l'on peut apprécier un bon breuvage chaud. Voici le nec plus ultra des chocolats chauds à l'anncienne.

Pour 4 personnes

Chantilly aux épices

Ingrédients

250 ml (1 tasse) de crème à fouetter
45 ml (3 c. à table) de sucre
1 bâton de cannelle
5 clous de girofle
4 anis étoilées (badiane)

Méthode

Placer tous les ingrédients dans un chaudron. Chauffer à feu moyen en remuant de temps en temps. Retirer du feu et laisser infuser pendant 15 minutes.

Passer au tamis et verser dans un bol.

Recouvrir d'une pellicule de plastique et réfrigérer pendant toute une nuit.

Chocolat chaud

1 L (4 tasses) de lait
60 ml (1/4 tasse) de sucre
75 ml (1/3 tasse) de cacao non sucré de qualité supérieure

Méthode

Placer le lait et le sucre dans un chaudron. Chauffer à feu moyen en remuant fréquemment à l'aide d'un fouet.

Tamiser le cacao.

Lorsque le lait commence à évaporer, ajouter le cacao et bien agiter à l'aide du fouet.

Fouetter la crème aux épices jusqu'à ce qu'elle forme des pics fermes.

Servir le chocolat chaud immédiatement, garni de chantilly aux épices.

mercredi 14 avril 2010

Feuilleté au homard, chèvre et amandes



Jolis, simples et savoureux, ces feuilletés peuvent se décliner de plusieurs façons. On peut réaliser cette recette avec différentes chairs de crustacés ou de poissons, comme du thon, du saumon ou du crabe, en autant que cette chair soit cuite, comme c'est souvent le cas avec les produits surgelés ou en boîte. On peut aussi cuire soit même le poisson, toutefois cela allonge le temps de préparation.

Pour 4 personnes

Ingrédients

320 g de chair de homard (en boîte ou surgelée)
Sel et poivre au goût
1/2 poireau
2 oignons verts
125 ml (1/2 tasse) d'amandes entières
Un poignée de persil frais
150 g de fromage de chèvre frais
12 feuilles de pâte phylo
60 ml (1/4 tasse) de beurre fondu

Méthode

Dans un bol, placer la chair de homard, préalablement égouttée si elle a été congelée. Saler et poivrer.

Hacher le poireau, l'oignon, les amandes et le persil. Ajouter à la chair de homard.

Incorporer le fromage de chèvre. Mélanger et réserver.

Préchauffer le four à 180°C (350°F).

Sur une surface de travail propre, placer deux feuilles de pâte phylo. Badigeonner d'un peu de beurre. Ajouter une troisième feuille de pâte.

Répandre 1 quart de la garniture de homard sur la pâte. Rouler sur le sens de la largeur afin d'obtenir un grand rouleau. Former un rond avec le rouleau et placer sur un plaque à cuisson. Badigeonner le dessus du feuilleté avec un peu de beurre.

Répéter la même opération pour les trois autres portions.

Cuire au four préchauffé pendant 20 minutes.

Retirer du feu. Servir immédiatement, accompagné de légumes vapeur.

lundi 12 avril 2010

Lasagne à la morue et aux épinards



Voici une superbe façon de servir du poisson. On peut varier les sortes de poisson, en utilisant du tilapia, du mérou, du pangasius ou du colin. Cette recette requiert un poisson blanc assez ferme. Il faut toutefois s'y pendre un peu d'avance car la cuisson prend environ 45 minutes.

Pour 4 personnes

Ingrédients

9 à 12 rectangles de pâtes à lasagne du commerce
45 ml (3 c. à table) de beurre
45 ml (3 c. à table) de farine instantanée ou de farine tout usage tamisée
250 ml (1 tasse) de lait
125 ml (1/2 tasse) de bouillon de légumes ou de volaille
15 ml (1 c. à table) d'estragon frais ou séché
2 gousses d'ail
200 g d'épinards frais
1 petit oignon
400 g de filets de morue
Environ 100 g de fromage ferme (cheddar, fontina, gruyère)
Sel et poivre au goût

Méthode

Emplir un grand chaudron d'eau. Ajouter un peu de sel et porter à ébullition.

Lorsque l'eau boue, ajouter les pâtes à lasagne et cuire pendant 8 à 10 minutes en remuant de temps en temps.

Pendant que les pâtes cuisent, préparer la béchamel.

Faire fondre le beurre dans un chaudron de taille moyenne. Ajouter la farine et bien mélanger à l'aide d'un fouet. Ajouter graduellement le lait et le bouillon, tout en remuant avec le fouet. Ajouter l'estragon.

Hacher l'ail et l'ajouter à la béchamel. Poursuivre la cuisson à feu doux pendant une dizaine de minutes en remuant de temps à autres. Retirer du feu.

Faire fondre les épinards en les faisant cuire à feu moyen dans une grande poêle. Retirer du feu et bien égoutter.

Râper le fromage, couper l'oignon en fines tranches et couper les filets de morue en petits morceaux.

Lorsque les pâtes sont cuites, bien égoutter.

Faire chauffer le four à 180°C (350°F).

Huiler le fond d'un plat à gratin ou à lasagne.

Placer trois à quatre restangles de pâtes dans le fond du plat. Ajouter la moitié des tranches d'oignons, des épinards et des morceaux de morue. Saler et poivrer.

Verser la moitité de la béchamel. Ajouter à nouveau des pâtes, le restant des légumes et du poisson. Verser le reste de la béchamel et recouvrir des derniers rectangles de pâtes.

Répartir le fromage râpé sur le dessus de la lasagne et cuire au four préchauffé pendant 45 minutes.

Laisser reposer pendant 3 à 5 minutes. Servir immédiatement.

Pétoncles à la sauce aux litchis



Voici une recette faite sur mesure pour s'accorder avec un vin fait à partir du cépage gewurztraminer. Cépage originaire d'Italie, on le cultive surtout en Alsace et en Allemage. C'est un vin blanc très aromatique qui rappelle le goût des litchis, des fruits exotiques et de la rose. Il va à merveille avec le gingembre et les épices. Ce plat a été servi avec le Gewurztraminer Cuvée Bacchus Pfaffenheim Alsace 2008.

Pour 4 personnes

Ingrédients

15 ml (1 c. à table) d'huile d'olive
2 gousses d'ail
Un cube d'environ 2 cm de gingembre frais
15 ml (1 c. à table) de fenugrec moulu. À défaut, mettre 7 ml ou 1/2 c. à table de poudre de curry.
1 boîte de 400 ml de litchis (ou 20 litchis si on peut les avoir frais)
75 ml (1/3 tasse) de crème à cuisson (15% de matières grasses)
16 gros pétoncles ou 32 petits
30 ml (2 c. à table) d'huile d'olive
Sel et poivre au goût

Méthode

Verser l'huile d'olive dans une poêle. Chauffer à feu moyen.

Hacher l'ail et le gingembre. Ajouter à la poêle et faire revenir pendant 3 à 4 minutes. Ajouter le fenugrec ou la poudre de curry.

Réduire les litchis en purée et les ajouter à la sauce. Ajouter la crème. Saler et poivrer au goût. Bien mélanger et réserver au chaud.

Essuyer les pétoncles avec du papier absorbant afin d'avoir le moins d'humidité possible. Retirer le muscle sur le côté de chaque pétoncle.

Chauffer une grande poêle à feu moyen-vif. Verser l'huile d'olive et faire revenir les pétoncles pendant 1 à 3 minutes de chaque côté, tout dépendant de leur grosseur.

Ajouter la sauce aux pétoncles et éteindre le feu. Bien mélanger et servir immédiatement, accompagné de pâtes fraîches et de légumes du jardin.

Tapioca au lait de coco, salsa d'ananas à la vanille



Voici un dessert simple, savoureux et qui nous donne un avant goût de l'été !

Pour 6 personnes

Tapioca au lait de coco

Ingrédients

400 ml (un peu plus d'une tasse et demie) de lait de coco
200 ml (2/3 tasse) de crème à 15% de matières grasses
125 ml (1/2 tasse) de sucre
125 ml (1/2 tasse) de tapioca à grains fins

Méthode

Placer tous les ingrédients dans un chaudron. Chauffer à feu moyen pendant 10 à 15 minutes, en remuant de temps en temps à l'aide d'une spatule (une marise) ou une cuillère en bois.

Lorsque le mélange commence à faire de légers bouillons, poursuivre la cuisson pendant encore une minute, tout en remuant.

Retirer du feu et verser dans 6 gros ramequins ou petits bols à soupe.

Laisser refroifir complètement. Couvrir chaque ramequin d'une pellicule de plastique. Conserver au réfrigérateur.

Salsa d'ananas à la vanille

Ingrédients

250 ml (1 tasse) d'eau
125 ml (1/2 tasse) de sucre
1/2 ananas de taille moyenne, bien mûr
1/2 gousse de vanille

Méthode

Placer l'eau et le sucre dans un chaudron. Porter à ébullition. Laisser réduire pendant 3 à 4 minutes. Retirer du feu.

Couper l'ananas en petits cubes. Ajouter au sirop de sucre.

Fendre la gousse de vanille sur le sens de la longueur. Gratter les grains avec un couteau et les ajouter au mélange d'ananas.

Placer dans un contenant hermétique et réfrigérer pendant quelques heures.

Servir la tapioca garni de salsa d'ananas.

mercredi 17 mars 2010

Gâteau au chocolat, à la crème de caramel et fleur de sel



Je dois confesser que j'y suis pour peu dans la création de cette recette. J'ai plutôt fusionné deux recettes que je connais, et le résultat est franchement convaincant. Il s'agit de la crème chantilly au caramel de Patrice Demers, superposée à un classique gâteau de ma mère aux gauffrettes au chocolat noir. Un pur délice en 4 ingrédients ! À noter : on doit préparer cette recette quelques jours avant le service.

Pour 8 personnes

Ingrédients

100 ml (environ 1/3 tasse et 2 c. à table) de sucre
500 ml (2 tasses) de crème à fouetter
5 ml (1 c. à thé) de fleur de sel ou sel maldon
30 biscuits secs au chocolat noir (type chocolate waffers)

Méthode

Commencer cette étape 2 jours ou plus avant le service.

Verser la crème dans un contenant de plastique résistant à la chaleur et chauffer au four micro-ondes à puissance moyenne pendant 2 minutes. À défaut d'un four micro-ondes, on peut la chauffer au bain-marie.

Chauffer un grand chaudron à feu vif. Y saupoudrer le sucre graduellement, jusqu'à ce qu'il fonde et devienne ambré. Retirer du feu.

Verser tranquillement la crème chaude et mélanger à l'aide d'un fouet. Une certaine partie du caramel durcira. Le laisser fondre dans la crème en placant le chaudron sur un feu très doux.

Retirer du feu. Transverser dans un bol. Recouvrir d'une pellicule de plastique et réfrigérer pendant toute une nuit.

La veille du service, fouetter la crème et y incorporer le sel.

Tartiner 5 biscuits de crème et les superposer sur le côté dans une grande assiette de service. Répéter cette opération afin d'obtenir 6 paquets de 5 biscuits. Placer les paquets de biscuits l'un derrière l'autre sur l'assiette de service et tartiner du reste de la crème. Refrigérer toute une nuit.

Au moment du service, couper en tranches et servir immédiatement.

Grilled cheese au pain aux raisins


Ce billet est plus une idée qu'une recette... Afin d'agrémenter les en-cas et repas sur le pouce, ajoutez un brin de fantaisie au bon vieux sandwich au fromage grillé, ou affectueusement nommé grilled cheese.

Pour 4 personnes

Ingrédients

15 ml (1 c. à table) de beurre
8 tranches de pain aux raisins
150 g de fromage ferme et salé, de type cheddar, gruyère, comté
Noix de grenoble (facultatif)

Méthode

Tartiner de beurre chacune des tranches de pain.

Râper le fromage et hacher les noix. Placer les tranches de fromage et les noix sur le côté non beurré d'une tranche de pain. Refermer le sandwich, toujours en gardant le côté beurré à l'extérieur.

Faire chauffer une poêle à feu moyen. Faire griller les sandwichs pendant 5 à 7 minutes, jusqu'à ce que le fromage soit fondu.

Servir immédiatement, accompagné d'une salade verte.

samedi 13 mars 2010

Gâteau aux raisins et au rhum, chantilly au thé earl grey



Comme vous le savez, j'aime bien jouer avec des combinaisons de saveurs classiques, mais réinventées ou présentées sous un nouvel angle. C'est ce que j'ai fait ici avec le classique rhum-raisin, accompagné d'un thé earl grey. On doit préparer le gâteau quelques jours à l'avance pour qu'il soit bien imprégné des saveurs du rhum.

Pour 8 personnes

Gâteau au rhum et aux raisins

Ingrédients

125 ml (1/2 tasse) de raisins secs
60 ml (1/4 tasse) de beurre
75 ml (1/3 tasse) de sucre
125 ml (1/2 tasse) d'eau
2,5 ml (1/2 c. à thé) de bicarbonate de soude
2 oeufs
250 ml (1 tasse) de farine
75 ml (1/3 tasse) d'eau
75 ml (1/3 tasse) de sucre
60 ml (1/4 tasse) de rhum

Méthode

Dans un chaudron de taille moyenne, placer les raisins secs, le beurre, le sucre et l'eau. Porter à ébullition. Retirer du feu.

Ajouter le bicarbonate de soude et bien mélanger. Laisser refroidir pendant quelques minutes.

Pendant ce temps, préchauffer le four à 160°C (325°F). Graisser un moule à cake ou à pain.

Battre légèrement les oeufs et les ajouter au mélange de raisins. Incorporer délicatement la farine et verser dans le moule préparé. Cuire au four préchauffé pendant 30 à 40 minutes.

Pendant ce temps, verser l'eau et le sucre dans un petit chaudron. Porter à ébullition et laisser réduire pendant environ 5 minutes. Retirer du feu et ajouter le rhum.

Lorsque le gâteau est bien doré, retirer du four. Laisser reposer pendant quelques minutes puis démouler.

Badigeonner du sirop au rhum. Recouvrir d'une pellicule de plastique et réfrigérer pendant toute la nuit.

Chantilly au thé earl grey

Ingrédients

250 ml (1 tasse) de crème à fouetter
45 ml (3 c. à table) de sucre
15 ml (1 c. à table) de thé earl grey de bonne qualité, en feuilles

Méthode

Placer tous les ingrédients dans un petit chaudron et chauffer à feu moyen pendant 2 à 3 minutes. Retirer du feu et laisser infuser pendant une dizaine de minutes.

Passer au chinois et verser dans un bol. Recouvrir d'une pellicule de plastique réfrigérer pendant environ 6 heures.

Montage

Au moment du service, fouetter la crème au earl grey.

Couper le gâteau en tranches d'environ 1 cm d'épaisseur. Chauffer au four à 180°C (350°F) pendant 5 à 7 minutes.

Servir 3 à 4 tranches par personne, garnies de chantilly au earl grey.