samedi 26 décembre 2009

Gâteau éponge aux amandes, glace au thé vert et petits fruits



Mon conjoint adore le thé vert japonais, alors que pour ma part, je trouve son goût amer et herbacé. Connaissant les bienfaits de la consommation du thé vert, je l'ai transformé en dessert. Ça donne un résultat savoureux autant pour les yeux que pour la bouche. On a de meilleurs résultats avec un thé vert japonais vendu en poudre, comme le thé matcha. À noter qu'il faut préparer la glace plusieurs heures avant le service.

Pour 6 personnes

Gâteau éponge aux amandes

Ingrédients

75 ml (1/3 tasse) de farine
250 ml (1 tasse) d'amandes moulues
60 ml (1/4 tasse) de sucre
6 blancs d'oeuf

Méthode

Préchauffer le four à 180°C (350°F).

Dans un bol, mélanger la farine, les amandes et le sucre.

Dans un grand bol, mousser les blancs d'oeuf au mixeur électrique jusqu'à ce qu'ils forment des pics fermes. On obtient un meilleur résultat lorsque les blancs d'oeuf sont à la température de la pièce.

À l'aide d'une spatule en métal, incorporer le mélange de farine aux blancs d'oeuf moussés.

Verser dans des moules en silicone, en forme de rectangles, carrés ou cercles. Cette recette donne 12 petits gâteaux.

Cuire au four préchauffé pendant 12 à 15 minutes, ou jusqu'à ce que le dessus des gâteaux soit bien doré.

Retirer du four. Laisser refroidir pendant quelques minutes puis démouler.

Réserver et conserver au réfrigérateur ou au congélateur jusqu'au moment du service.

Glace au thé vert

Ingrédients

250 ml (1 tasse) de lait
250 ml (1 tasse) de crème à 35%
150 ml (2/3 tasse) de sucre
2 jaunes d'oeuf
2,5 ml (1/2 c. à thé) de poudre de thé vert, ou thé matcha

Méthode

Dans un chaudron de taille moyenne, verser le lait, la crème et le sucre. Chauffer à feu moyen jusqu'à ce que le mélange commence à évaporer, tout en remuant de temps en temps.

Dans un bol résistant à la chaleur, mousser les jaunes d'oeuf à l'aide d'un fouet.

Verser le tiers du lait chaud sur les jaunes d'oeuf, tout en remuant. Transverser le tout dans le chaudron et poursuivre la cuisson à feu moyen-doux, jusqu'à ce que le mélange épaississe légèrement.

Ajouter le thé vert et laisser infuser pendant 1 à 2 minutes.

Passer au chinois ou dans un tamis très fin. Laisser refroidir complètement.

Turbiner dans une sorbetière selon les instructions du fabricant.

Montage

Ingrédients

Environ 500 ml (2 tasses) de petits fruits rouges (framboises, fraises, bleuets, mûres) frais ou surgelés

Méthode

Servir deux petits gâteaux aux amandes par personne. Recouvrir les gâteaux d'une quenelle de glace au thé vert et garnir de petits fruits. Servir immédiatement.

mardi 22 décembre 2009

Rémoulade de céleri-rave, façon Émilie



Autrefois, nos tables de Noël et du Jour de l'An présentaient de la salade de choux, légume abordable et abondant durant nos rudes hivers. Afin de poursuivre la tradition, mais lui donner un peu de piquant, je vous propose cette très colorée rémoulade de céleri-rave.

Pour 6 personnes

Ingrédients

1 gros céleri-rave
3 carottes
3 courgettes (zuccini)
1 petite gousse d'ail
125 ml (1/2 tasse) de yogourt nature
45 ml (3 c. à table) de moutarde de dijon ou à l'ancienne
60 ml (1/4 tasse) d'huile d'olive
30 ml (2 c. à table) de sirop d'érable
Sel et poivre au goût

Méthode

Peler le céleri-rave et les carottes.

Au robot de cuisine, râper finement les légumes

Peler et hacher la gousse d'ail.

Dans un grand saladier, mélanger tous ces légumes.

Mélanger tous les autres ingrédients dans un petit bol et incorporer à la salade.

Bien mélanger et servir avec des tourtes, pâtés et poissons.

À noter : Cette salade se conserve jusqu'à 5 jours au réfrigérateur.

Trifle au chocolat et au Grand-Marnier



À l'approche des célébrations de Noël, je vous propose un dessert très simple à réaliser et qui doit être fait quelques jours à l'avance. On peut donc le préparer, le laisser et frigo et le soir des célébrations, tout est prêt pour que nos proches se régalent !

Pour 6 personnes

Ingrédients

24 biscuits de type doigts de dame
60 ml (1/4 tasse) de Grand-Marnier ou Cointreau
1 litre (4 tasses) de lait entier
4 jaunes d'oeufs
60 ml (1/4 tasse) de fécule de maïs
75 (1/3 tasse) de sucre
45 ml (3 c. à table) de cacao

Méthode

Dans un grand bol de service (en verre, de préférance), placer la moitié des biscuits. Badigeonner à l'aide d'un pinceau à pâtisserie de la moitié du Grand-Marnier. Réserver.

Dans un grand chaudron, faire chauffer le lait à feu moyen.

Pendant ce temps, mélanger les jaunes d'oeufs, la fécule de maïs, le sucre et le cacao dans un bol et mousser à l'aide d'un fouet.

Lorsque le lait est chaud et commence à évaporer, en verser le tiers sur les jaunes d'oeuf tout en mélangeant. Transverser dans le chaudron et poursuivre la cuisson à feu doux, en remuant fréquemment. Lorsque la crème devient épaisse, retirer du feu et laisser refroidir à la température ambiante.

Lorsque la crème de cacao est refroidie, verser la moitié sur les biscuits placés dans le bol de service. Recouvrir des 12 autres biscuits et badigeonner du reste du Grand-Marnier. Napper du reste de la crème au cacao. Couvrir d'une pellicule de plastique et réfrigérer pendant 24 à 48 heures.

Servir froid, garni de copeaux de chocolat.

jeudi 10 décembre 2009

Manicotti à la courge butternut



Avec l'hiver qui est maintenant bien arrivé au Québec, l'heure est aux plats chauds et réconfortants. Bien que celui-ci demande un certain temps pour la préparation, il est fort simple. J'ai utilisé du fromage ricotta de chèvre mais on pourrait tout à fait utiliser de la ricotta régulière.

Pour 4 personnes

Ingrédients

1 grosse courge butternut
50 ml (3 c. à table) d'huile d'olive
4 gousses d'ail
2 oignons verts
2 branches de romarin frais
200 g de ricotta de chèvre ou ricotta régulière
75 ml (1/3 tasse) de parmesan fraîchement râpé
Sel et poivre au goût
12 rectangles de pâte à lasagne fraîche, du commerce ou maison (pour la recette maison, voir la recette du
125 ml (1/2 tasse) de bouillon de légumes ou de volaille
Fromage cheddar ou parmesan, au goût, pour la garniture

Méthode

Préchauffer le four à 190°C (375°F).

Peler et couper la courge en gros cubes. Peler les gousses d'ail tout en les gardant entières.

Placer les légumes sur une plaque à cuisson et recouvrir d'huile. Saler au goût et cuire au four pendant 45 minutes.

Retirer du four et laisser refroidir pendant quelques minutes.

Réduire les légumes en purée au robot de cuisine. Ajouter les oignons et les fromage. Effeuiller le romarin et ajouter. Mélanger de rouveau, jusqu'à consistance lisse.

Placer quelques cuillérées de garniture sur chacun des rectangles de pâte. Rouler et placer dans un grand plat à gratin dont on aura huilé le fond.

Recouvrir du bouillon. Saler et poivrer. Garnir de fromage, au goût. Couvrir d'un couvercle ou de papier d'aluminium et cuire au four à 190°C (375°F) pendant 45 minutes.

Retirer du four et servir immédiatement, accompagné d'une salade de jeunes épinards et de noisettes.

mardi 24 novembre 2009

Rouleaux au saumon et fines herbes, salade tiède d'épinards, noix et raisins secs



Le saumon est mon poisson préféré. J'en mange assez souvent. Afin de sortir de la routine, j'ai tenté cette préparation inusité. C'est un pur délice et c'est très « santé ». On trouve la pâte à rouleaux impériaux dans les épiceries asiatiques et les épiceries fines.

Pour 4 personnes

Rouleaux au saumon

Ingrédients

700 g de filets de saumon frais, sans la peau
125 ml (1/2 tasse) de feuilles d'aneth frais
60 ml (1/4 tasse) de feuilles de menthe fraîche
Le zeste d'une orange
Le zeste d'un citron
1 oignon vert
Sel et poivre
20 feuilles de pâte à rouleaux impériaux
20 feuilles d'épinards frais
1 filet d'huile d'olive

Méthode

Couper le saumon en gros dés. Les placer dans un bol. Hacher les fines herbes et ajouter au saumon. Ajouter les zestes, le sel et le poivre. Bien mélanger.

Préchauffer le four à 210°C (400°F). Recouvrir une plaque à biscuit de papier sulfurisé.

Placer une feuille d'épinard au centre de chaque carré de pâte. Ajouter environ 2 cuillérées de garniture de saumon sur la feuille d'épinard. Placer le carré de pâte en diagonale, replier le coin qui pointe vers soi au centre du carré. Replier le côté droit vers le centre, puis le côté gauche. Rouler pour fermer le rouleau.

Placer sur la plaque à cuisson. Badigeonner d'un peu d'huile d'olive. Cuire au four préchauffé pendant 20 minutes. Lorsque les rouleaux sont bien dorés, retirer du four et servir immédiatement, accompagnés de la salade d'épinards.

Salade tiède d'épinards, noix et raisins secs

Ingrédients

200 g (environ 3 tasses) d'épinards frais
3 branches de céleri
500 ml (2 tasses) de germes de soya ou de luzerne
125 ml (1/2 tasse) de noix de grenoble
125 ml (1/2 tasse) de raisins secs
Le jus d'un citron
60 ml (1/4 tasse) de sauce tamari (sauce soya)
60 ml (1/4 tasse) d'huile d'olive
10 ml (2 c. à thé) de miel

Méthode

Laver et bien égoutter les épinards frais. Couper le céleri en petits morceaux. Dans un grand saladier, mélanger les épinards, le céleri, les germes de soya, les noix et les raisins. Bien mélanger.

Dans un petit chaudron, mélanger le jus de citron, la sauce tamari, l'huile d'olive et le miel. Lorsque la vinaigrette est tiède, en verser un peu plus de la moitié dans la salade. Bien mélanger.

Servir avec les rouleaux de saumon. Placer le restant de la vinaigrette tiède dans de petits ramequins afin de tremper les rouleaux dans la sauce.

mercredi 18 novembre 2009

Sorbet à la noix de coco



Au plus creux de l'automne, pourquoi pas s'offrir les tropiques à peu de frais ? C'est ce que je vous propose avec ce sorbet, tout simple et savoureux ! Pour un dessert plus chaleureux, on peut faire fondre du chocolat noir et en verser quelques cuillèrées sur une quenelle de sorbet. Un délice !

Pour 6 personnes

Ingrédients

325 ml (1 tasse et 1/3) d'eau
150 ml (2/3 tasse) de sucre
500 ml (2 tasses) de flocons de noix de coco non sucrée
1 blanc d'oeuf
30 ml (2 c. à table) de rhum

Méthode

Dans un petit chaudron, porter l'eau et le sucre à ébullition. Laisser réduire ce sirop pendant quelques minutes et retirer du feu.

Dans le récipient d'un robot de cuisine, placer la noix de coco et le sirop. Mélanger pendant 2 à 3 minutes. Ajouter le blanc d'oeuf et mélanger de nouveau. Ajouter le rhum et mixer de nouveau pendant 2 à 3 minutes afin que le mélange prenne du volume.

Réserver au réfrigérateur jusqu'à ce le mélange soit complètement refroidi.

Turbiner dans une sorbetière selon les instructions du fabricant. Conserver au congélateur.

mardi 17 novembre 2009

Salade tiède de couscous, courge butternut, oignons caramélisés et halloum grillé



J'avais vraiment envie d'un plat très coloré et regorgeant de saveurs. En combinant de la courge butternut, des oignons caramélisés et du fromage halloum, c'était dur de me tromper! On trouve le fromage halloum (ou halloumi) dans les épiceries fines, mais de plus en plus, on en trouve dans les supermarchés. Il est vendu en blocs, emballé sous vide. Il est préférable de le rincer avant l'utilisation car il peut être très salé.

Pour 4 personnes

Ingrédients

1 courge butternut
1 gros oignon rouge
60 ml (1/4 tasse) d'huile d'olive
Sel, poivre
5 ml (1 c. à thé) de sucre
2 carottes
2 gousses d'ail
1 paquet de 280 g d'épinards frais (environ 2 litres)
250 ml (1 tasse) de lentilles cuites ou en boîte
250 g de fromage halloum
250 ml (1 tasse) de couscous
250 ml (1 tasse) de bouillon

Méthode

Préchauffer le four à 190°C (375°F).

Peler et couper la courge en cubes d'environ 2 cm.

Verser la moitié de l'huile sur une plaque à cuisson. Ajouter les cubes de courge, un peu de sel et bien mélanger. Cuire au four pendant environ 45 minutes, en remuant à l'occasion.

Pendant ce temps, préparer les autres étapes.

Peler et couper l'oignon en fines tranches. Chauffer une poêle à feu vif. Y ajouter un peu d'huile d'olive. Faire revenir les tranches d'oignon en remuant fréquemment. Ajouter un peu de sel et le sucre. Lorsque l'oignon commence à caraméliser, baisser le feu et prolonger la cuisson à feu doux pendant une dizaine de minutes. Mouiller avec un peu d'eau si les oignons collent au fond de la poêle.

Peler les gousses d'ail et les carottes. Hacher l'ail et couper les carottes en cubes. Chauffer une autre poêle à feu moyen. Ajouter le reste de l'huile et faire revenir les carottes et l'ail pendant 3 à 4 minutes. Ajouter les épinards et éteindre le feu. Bien mélanger et laisser cuire avec sa chaleur résiduelle.

Couper le fromage en cubes ou en tranches. Les faire griller à feu vif au BBQ, grilleur électrique ou à la poêle à frire pendant 2 à 3 minutes de chaque côté.

Pendant ce temps, placer le couscous dans un bol. Verser un peu d'huile d'olive et bien mélanger. Chauffer le bouillon à feu élevé (3 minutes à puissance maximale au four à micro-ondes). Verser le bouillon chaud sur le couscous, couvrir et laisser reposer pendant quelques minutes.

Retirer la courge du four.

Au moment du service, garnir les assiettes de couscous. Ajouter un peu de lentilles, le mélange d'épinards et de carottes, les oignons, des morceaux de courge et terminer avec des morceaux de fromage halloum. Poivrer généreusement et servir immédiatement car le fromage durcira en refroidissant.

mercredi 11 novembre 2009

Croquettes végétariennes à la grecque



J'utilise souvent cette base d'avoine et d'oeuf pour me faire un repas végétarien vite fait. On peut assaisonner ces croquettes de toutes sortes épices, herbes et ingrédients. Ici, je vous propose des saveurs grecques. À noter que cette recette sera mieux réussie avec des flocons d'avoine préparés pour une cuisson rapide.

Pour 4 personnes

Ingrédients

500 ml (2 tasses) de flocons d'avoine à cuisson rapide (gruau)
4 oeufs
125 g de fromage feta
1 tomate
3 oignons verts
125 ml (1/2 tasse) d'olives noires ou kalamata, dénoyautées
Le zeste d'un citron
1 poignée de feuilles de menthe fraîches
10 ml (2 c. à thé) d'origan séché
Poivre

Méthode

Préchauffer le four à 190°C (375°F). Recouvrir une plaque à cuisson de papier sulfuris.

Dans un bol, mélanger les flocons d'avoine et les oeufs. Laisser ramollir pendant 15 à 20 minutes.

Couper le fromage feta et la tomate en petits cubes. Couper les oignons en rondelles et les olives en petits dés. Hacher les feuilles de menthe. Ajouter au mélange d'oeuf et d'avoine et bien mélanger.

Ajouter le zeste de citron, l'origan et le poivre. Mélanger de nouveau.

Répartir ce mélange sur la plaque à cuisson, en 8 croquettes d'environ 5 cm de diamètre. Cette étape sera plus facile si on utilise un emporte-pièce.

Cuire au four préchauffé pendant 30 minutes. Retirer du four. Servir immédiatement, accompagné de légumes ou de salade.

mercredi 28 octobre 2009

Tofu aux oignons caramélisés, figues, noix et gruyère



Et oui ! Le tofu peut se cuisiner rapidement et de façon déliceuse. On peut accompagner ce plat d'une salade, de légumes verts, de pâtes ou de riz.

Pour 4 personnes

Ingrédients

1 paquet de 450 g de tofu ferme
45 ml (3 c. à table) de sauce tamari ou sauce soya
60 ml (1/4 tasse) d'huile d'olive
1 oignon rouge
Sel, poivre
1 pincée de sucre
5 ml (1 c. à thé) de vinaigre de xéres ou de vinaigre balsamique
12 figues séchées
250 ml (1 tasse) de noix de grenoble ou de noisettes
250 ml (1 tasse) de gruyère grossièrement râpé

Méthode

La veille du service ou quelques jours à l'avance (je le fais habituellement en revenant du marché, lorsque je viens d'acheter le tofu), couper le tofu en fines tranches. Les placer dans un contenant hermétique. Recouvrir de sauce tamari. Bien mélanger. Couvrir et réfrigérer.

À défaut de temps, on peut ne pas faire cette étape, mais le tofu sera beaucoup moins savoureux.

Chauffer une poêle anti-adhésive à feu moyen. Peler l'oignon et le couper en fines tranches. Lorsque la poêle est bien chaude, verser la moitié de l'huile d'olive et ajouter les tranches d'oignon. Faire revenir pendant quelques mintues, jusqu'à ce que les oignons brunissent. Baisser le feu et ajouter le vinaigre, le sucre, le sel et le poivre. Bien mélanger et poursuivre la cuisson à feu doux pendant une dizaine de minutes. Réserver.

Chauffer une autre poêle à feu moyen-vif. Verser le reste de l'huile d'olive et placer les tranches de tofu. Laisser cuire de 5 à 7 minutes de chaque côté. Retirer du feu.

Couper les figues et les noix en gros morceaux.

Servir le tofu garni d'oignons caramélisés, noix, figues et fromage gruyère.

dimanche 25 octobre 2009

Saumon à la crème de tahini, romarin et graines de fenouil



Le saumon demeure mon poisson préféré. Toujours savoureux, il s'adapate à plusieurs méthodes de cuisson et plusieurs sauces. Ici, je vous le propose grillé à la poêle et servi avec une sauce au beurre de sésame (tahini) et aux épices. Un vrai régal.

Pour 4 personnes

Ingrédients

800 g de filets de saumon frais
Sel et poivre
15 ml (2 c. à table) d'huile d'olive
60 ml (1/4 tasse) de tahini (beurre de sésame)
30 ml (2 c. à table) d'eau
5 ml (1 c. à thé) de paprika
10 ml (2 c. à thé) de romarin séché
10 ml (2 c. à thé) de graines de fenouil
125 ml (1/2 tasse) de pois chiches cuits ou en boîte
Sel et poivre au goût

Méthode

Laver les filets de saumon et bien les essorer à l'aide d'un papier absorbant. Saler et poivrer. Réserver.

Chauffer une poêle anti-adhésive à feu vif. Ajouter l'huile d'olive.

Y placer les filets de saumon, côté chair. Laisser cuire à l'unilatéral pendant environ 5 minutes, tout dépendant de la grosseur des filets.

Pendant ce temps, placer le tahini dans un bol. Ajouter l'eau et bien mélanger à l'aide d'un fouet. Lorsque le mélange est crémeux, ajouter les épices, les pois chiches et les assaisonnements. Bien mélanger.

Lorsque la chair du saumon est bien dorée et croustillante, retirer du feu. Servir immédiatement, garni de sauce et de légumes, tels que des épinards frais, poivrons et maïs.

Accord mets-vin suggéré : En raison de la présence du romarin ainsi que de l'amerturme du tahini, un riesling allemand avec un léger sucre résiduel saura très bien équilibrer ce plat. Le très rafraîchissant, le Dr.L Loosen Bros Riesling Qba Mosel-Saar-Ruwer 2008 a tout pour plaire. Légèrement effervescent, fruité à souhait, il est doté d'un très bel équilibre entre l'acidité et le sucre. Un vin surprenant par rapport à son bas prix. Un aubaine à ne pas manquer.

Gelées tièdes au chocolat et Grand-Marnier, sorbet à l'orange



Bien que je ne bois pas vraiment de digestifs ou d'alcools fins, j'aime bien garder à portée de main du rhum ou du Grand-Marnier pour confectionner des desserts. Le chocolat est d'ailleurs tout indiqué pour ce genre de recette. À défaut de Grand-Marnier, on peut utiliser du Cointreau. L'agar-agar, quant à lui, est un gélifiant naturel à base d'algue qu'on retrouve dans les épiceries asiatiques et les marchés d'aliments naturels. L'avantage d'utiliser de l'agar-agar est qu'il résiste à la chaleur. On peut donc chauffer les gelées sans qu'elles ne fondent.

Pour 6 personnes

Gelées tièdes au chocolat et Grand-Marnier

Ingrédients

250 ml (1 tasse) de crème
50 ml (3 c. à table) de sucre
5 ml (1 c. à thé) d'agar-agar
250 ml (1 tasse) de chocolat noir à 64% de cacaco, en pastilles ou râpé
60 ml (1/4 tasse) de Grand-Marnier

Méthode

Chauffer un chaudron à feu moyen. Y verser la crème.

Mélanger le sucre et l'agar-agar dans un petit bol.

Lorsque la crème commence à évaporer, y ajouter le mélange de sucre et d'agar-agar. Laisser frémir pendant 30 secondes, tout en remuant pour éviter que la crème ne prenne au fond. Retirer du feu.

Ajouter le chocolat et le Grand-Marnier. Bien mélanger et verser dans des moules en silicone. Réfrigérer pendant 2 à 3 heures.

Sorbet à l'orange

500 ml (2 tasses) de jus d'orange de première qualité

Méthode

Verser le jus dans un grand chaudron. Porter à ébullition et réduire de moitié. La cuisson prendra environ 15 minutes.

Retirer du feu et laisser refroidir.

Turbiner dans une sorbetière selon les instructions du fabricant.

Montage

Préchauffer le four à 180°C (350°F).

Placer les gelées, toujours dans le moule en silicone, au four. Laisser chauffer pendant 3 minutes.

Démouler et servir immédiatement, garni de sorbet à l'orange.

Potage au chou-fleur et à la patate douce



L'arrivée de la saison froide nous donne envie de se réfugier autour d'un bon plat chaud et réconfortant. Qu'il soit servi en entrée ou en soupe repas, ce délicieux potage saura vous réchauffer !

Pour 4 personnes

Ingrédients

30 ml (2 c. à soupe) d'huile d'olive
1 oignon rouge
3 gousses d'ail
1 petit chou-fleur ou 1 demi gros chou-fleur
2 patates douce, de taille moyenne
30 ml (2 c. à table) de graines de coriandre
15 ml (1 c. à table) de graines de cumin
15 ml (1 c. à table) de poudre de curry
Sel et poivre au goût
500 ml (2 tasses) de bouillon de légumes ou de volaille
250 ml (1 tasse) de lait
Un filet d'huile d'olive et une poignée de graines de citrouille, pour la décoration

Méthode

Hacher l'oignon et l'ail. Couper le chou-fleur en fleurettes. Peler les patates douces et les couper en dés.

Chauffer un grand chaudron à feu moyen-vif. Verser l'huile. Ajouter les légumes et cuire pendant une dizaine de minutes, tout en remuant.

Moudre les graines de coriandre et de cumin et ajouter aux légumes. Ajouter la poudre de curry, le sel le poivre. Bien remuer. Verser le bouillon. Couvrir et laisser mijoter pendant 15 minutes. Baisser le feu au minimum et poursuivre la cuisson pendant 10 autres minutes.

Passer au robot de cuisine ou au presse purée. Ajouter le lait et chauffer de nouveau pendant 2 à 3 minutes.

Garnir d'huile d'olive et de graines de citrouille. Servir immédiatement.

mardi 20 octobre 2009

Gâteau moelleux aux bleuets et citron



De par sa méthode et les ingrédients qui la compose, cette recette donne un gâteau des plus tendres et moelleux. Un vrai délice ! Lorsque les bleuets frais ne sont pas en saison, on peut en utiliser des surgelés.

Pour 6 à 8 personnes

Ingrédients

4 oeufs
60 ml (1/4 tasse) de sucre
175 g de chocolat blanc
60 ml (1/4 tasse) de beurre
325 ml (1 tasse et 1/3) de farine
5 ml (1 c. à thé) de levure chimique (poudre à pâte)
Le zeste d'un citron
250 ml (1 tasse) de bleuets (myrtilles) frais ou décongelés
Le jus d'un demi citron
50 ml (3 c. à table) de sucre

Méthode

Préchauffer le four à 190°C (375°F). Graisser et enfariner un moule à charnière de 20 cm de diamètre.

Faire fondre le chocolat blanc et le beurre au bain-marie. Réserver.

Dans un grand bol, mousser les oeufs jusqu'à ce qu'ils doublent de volume et deviennent pâles. Ajouter le sucre et continuer de battre pendant 1 à 2 minutes.

Ajouter le mélange de chocolat et de beurre au mélange d'oeuf tout en continuant de battre.

Dans un autre bol, mélanger la farine et la levure chimique. Incorporer à la pâte à l'aide d'une spatule. Ajouter le zeste et mélanger de nouveau.

Verser la moitié de la pâte dans le moule préparé. Y ajouter les bleuets. Verser le reste de la pâte et cuire au four préchauffé pendant 20 à 25 minutes ou lorsque le dessus du gâteau est bien doré et qu'un cure-dent qu'on y insère en ressort propre.

Retirer du four et laisser refroidir complètement.

Dans un petit bol, mélanger le jus de citron et les 50 ml de sucre. Démouler le gâteau et le badigeonner du mélange de jus de citron.

Servir chaud, avec quelques bleuets et une boule de sorbet au citron.

dimanche 4 octobre 2009

Duo de purées : pois verts et menthe, noix du brésil et coriandre



J'aime bien offrir un apéro aux invités que je reçois. Je sers toujours quelques grignotines, histoire de ne pas les faire boire sur un estomac vide. Mais il est parfois difficile de servir des bouchées qui sont simples à réaliser et pas trop riches. Voici deux suggestions toutes simples, très digestes et agréables à prendre avec un vin blanc ou un vin apéritif. Tout ce qu'il vous faut est un robot de cuisine et en deux minutes le tour est joué!

Pour 6 à 8 personnes

Purée de pois verts à la menthe

Ingrédients

375 ml (1 et 1/2 tasse) de pois verts congelés, légèrement décongelés
15 ml (1 c. à table) de pesto
1 poignée de menthe fraîche
Sel et poivre au goût

Méthode

Placer tous les ingrédients dans le récipient d'un robot de cuisine. Réduire en purée.

Servir en trempette avec des crudités ou sur des craquelins ou blinis.

Purée de noix du brésil et coriandre

Ingrédients

250 ml (1 tasse) de noix du brésil
15 ml (1 c. à table) d'eau froide
Le jus d'une grosse lime
1 poignée de coriandre fraîche
Sel et poivre au goût

Méthode

Préchauffer le four à 180°C (350°F). Placer les noix sur une plaque à cuisson et laisser dorer au four pendant 4 à 5 minutes. Retirer du four et laisser refroidir.

Enlever la pelure des noix avec les mains ou en les frottant avec un linge à vaisselle. Placer les noix dans le récipient d'un robot de cuisine. Ajouter l'eau et réduire en purée. Ajouter ensuite le jus de lime et la coriandre et réduire à nouveau en purée.

Si la consistance n'est pas suffisamment lisse, ajouter un peu d'eau. Assaisonner au goût.

Servir en trempette avec des crudités ou sur des craquelins ou blinis.

Panna cotta à la vanille, compoté d'abricots et crumble à la sapote



Un dessert haut en saveurs et en arômes, pour les grandes occasions ! La sapote est le noyau d'un fruit que l'on retrouve chez certains marchands d'épices. Il suffit d'en râper un peu pour obtenir un complexe goût de pâte d'amandes. À défaut, on peut utiliser 2,5 ml (1/2 c. à thé) d'essence d'amandes.

Il est recommandé de servir ce dessert avec un vin doux. Consultez la page « Quoi boire avec...? » de ce blogue pour plus de détails.

À noter : il est préférable de commencer la préparation de ce dessert la veille du service.

Pour 8 personnes

Panna cotta à la vanille

Ingrédients

60 ml (1/4 tasse) d'eau froide
15 ml (1 c. à table) de gélatine en poudre
250 ml (1 tasse) de lait
250 ml (1 tasse) de crème
75 ml (1/3 tasse) de sucre
1 gousse de vanille

Méthode

Verser l'eau froide dans un petit bol. Saupoudrer la gélatine et laisser gonfler.

Placer le lait, la crème et le sucre dans un chaudron. Chauffer à feu moyen.

Fendre la gousse de vanille en deux, sur le sens de la longueur. En retirer les grains à l'aide d'un couteau pointu. Ajouter au mélange de crème et remuer à l'aide d'un fouet.

Lorsque le mélange commence à évaporer, ajouter la gélatine gonflée. Bien remuer. Verser dans 8 verrines.

Placer au réfrigérateur et laisser prendre pendant au moins 3 heures.

Compoté d'abricots

250 ml (1 tasse) d'abricots séchés sans sulfites

Méthode

Placer les abricots dans un contenant hermétique. Recouvrir d'eau froide. Refermer.

Placer au réfrigérateur pendant toute une nuit.

Le lendemain, couper en petits cubes. Réserver jusqu'au moment de servir.

Crumble à la sapote

Ingrédients

175 ml (2/3 tasse) de farine
75 ml (1/3 tasse) de sucre
15 ml (1 c. à table) de sapote fraîchement râpée
60 ml (1/4 tasse) de beurre froid

Méthode

Préchauffer le four à 180°C (350°F). Recouvrir une plaque à biscuits de papier parchemin.

Dans un bol, mélanger la farine, le sucre et la sapote. Incorporer le beurre à l'aide d'un coupe-pâte ou avec les doigts, jusqu'à l'obtention d'une pâte grumeleuse.

Étendre sur la plaque à biscuits préparée et presser avec les mains.

Cuire au four préchauffé pendant 5 à 7 minutes.

Retirer du four. Laisser refroidir et couper en morceaux.

Montage

Au moment du service, placer 2 bonnes cuillérées de compoté d'abricots sur chaque panna cotta. Recouvrir de quelques cuillérées de crumble et servir immédiatement.

samedi 19 septembre 2009

Mousse à la liqueur de cerises et gâteau aux noisettes de Patrice Demers



Durant mes escapades gourmandes de l'été, j'ai eu l'occasion de déguster un alcool de cerises tout simplement délicieux, le Vice Caché, confectionné au Domaine Félibre, à Stanstead, dans les Cantons-de-l'Est, au Québec. À mi-chemin entre le porto et l'amaretto, cet alcool de fruit tire 30% de volume d'alcool. Riche, profond et savoureux, il se prête très bien à la cuisson. Voici ce en quoi il m'a inspirée...

Pour 6 personnes

Mousse à la liqueur de cerises

Ingrédients

60 ml (1/4 tasse) d'eau froide
15 ml (1 c. à table) de gélatine en poudre
250 ml (1 tasse) de crème à 35%
175 ml (2/3 tasse) de lait
75 ml (1/3 tasse) de sucre
125 ml de Vice Caché, ou autre liqueur de fruits
75 ml (1/3 tasse) de yogourt nature, à 2% de matières grasses

Méthode

Placer l'eau dans un petit bol et y saupoudrer la gélatine. Laisser gonfler pendant quelques minutes.

Dans un chaudron, chauffer à feu moyen la crème, le lait, le sucre et la liqueur de cerises. Lorsque le mélange commence à évaporer, ajouter la gélatine gonflée et bien mélanger à l'aide d'un fouet. Ajouter le yogourt, mélanger de nouveau et verser dans un grand bol.

Réfrigérer pendant 3 à 4 heures, jusqu'à ce que la crème prenne.

Une fois la crème bien prise, mousser au batteur sur socle ou à la mixette électrique jusqu'à consistance homogène et légère. Réserver au réfrigérateur.

Gâteau aux noisettes de Patrice Demers

Ingrédients

8 blancs d'oeuf
250 ml (1 tasse) de noisettes entières, sans la peau
75 ml (1/3 tasse) de farine non blanchie
125 ml (1/2 tasse) d'amandes moulues
60 ml (1/4 tasse) de cassonnade bien tassée

Méthode

Placer les blancs d'oeuf dans un grand bol et laisser tiédir à la température de la pièce. Préchauffer le four à 325 F.

Réduire les noisettes en poudre à l'aide d'un robot de cuisine. ajouter les autres ingrédients secs aux noisettes, mixer de nouveau afin d'obtenir un mélange homogène.

Mousser la blancs d'oeuf jusqu'à ce qu'ils doublent de volume.

Incorporer aux blancs d'oeuf les ingrédients secs à l'aide d'une spatule. Verser dans le moule préparé et cuire au four préchauffé pendant environ 45 minutes.

Retirer du four. Laisser reposer quelques minutes, démouler et couper en tranches d'environ 2 cm d'épaisseur.

Servir froid ou tiède, garni de mousse à la liqueur de cerises.

Tartare de saumon



Que ce soit en amuse-bouche, en entrée ou en accompagnement d'une salade, la tartare de saumon est délicieux, vite fait et très santé. En voici ma bien humble version.

Pour 4 personnes en plat de résistance, 6 à 8 personnes en entrée

Ingrédients

650 g de filets de saumon frais, sans arêtes et sans la peau (environ 700g à 750 g avec la peau)
1 oignon vert
Le zeste d'un citron
60 ml (1/4 tasse) d'huile d'olive
Le jus d'un demi citron
60 ml (1/4 tasse) de rhum
10 ml (2 c. à thé) de sirop d'érable
5 ml (1 c. à thé) de sauce soya
15 ml (1 c. à table) d'oeufs de poisson (lompe ou poisson volant)
1 petite poignée de menthe fraîche
10 craquelins de riz, du commerce
Sel et poivre, au goût

Méthode

Hacher finement le filet de saumon et le placer dans un bol à mélanger. Hacher finement l'oignon vert.

Ajouter au saumon l'oignon vert, le zeste de citron et l'huile. Bien mélanger.

Ajouter le jus de citron, le rhum, le sirop d'érable, la sauce soya et les oeufs de poisson. Recouvrir et réfrigérer pendant environ 30 minutes, pour permettre au saumon de s'imprégner des saveurs.

Hacher finement la menthe et réduire les craquelins en chapelure. Ajouter au tartare. Assaisonner au goût. Servir immédiatement.

mardi 15 septembre 2009

Crumble aux fraises et glace à la rhubarbe



Voici un dessert tout indiqué pour savourer les derniers soubressauts de l'été avec nos délicieuses fraises d'automne.

Pour 6 personnes

Crumble aux fraises

Ingrédients

250 ml (1 tasse) de farine
125 ml (1/2 tasse) d'amandes moulues
125 ml (1/2 tasse) de sucre
60 ml (1/4 tasse) de beurre
500 ml (2 tasses) de fraises fraîches

Méthode

Préchauffer le four à 190°F (375°F).

Dans un bol, mélanger la farine, les amandes et la moitié du sucre. Couper le beurre en petits cubes et les incorporer à l'aide d'un coupe-pâte ou avec les mains.

Presser cette pâte dans le fond d'un moule à soufflé ou un moule gratin qui est petit et profond.

Laver et équeuter les fraises. Les couper en tranches et les placer dans un bol. Ajouter le restant du sucre et bien mélanger.

Verser sur la croûte et cuire au four préchauffé, sur la grille du bas, pendant environ 20 minutes, où jusqu'à ce que les fraises soient bien tendres et la croûte bien dorée.

Retirer du four. Servir chaud, accompagné de glace à la rhubarbe.

Glace à la rhubarbe

Ingrédients

5 branches de rhubarbe
250 ml (1 tasse) de sucre
250 ml (1 tasse) de crème
2 jaunes d'oeuf

Méthode

Laver et couper la rhubarbe en tronçons. Placer les morceaux dans un chaudron.

Verser 125 ml de sucre et bien mélanger. Cuire à feu moyen pendant une dizaine de minutes, jusqu'à ce que la rhubarbe se réduise en compote. Retirer du feu.

Passer au tamis fin et n'en conserver que le jus. Jeter la pulpe.

Verser la crème dans un chaudron de taille moyenne. Chauffer à feu moyen pendant quelques minutes. Dans un bol, mousser les jaunes d'oeuf et les 125 ml de sucre restants. Lorsque la crème est bien chaude, verser graduellement sur les jaunes d'oeuf moussés. Transvider le tout dans le chaudron et poursuivre la cuisson à feu doux, jusqu'à ce que la crème nappe le dos d'une cuillère. Ajouter le jus de rhubarbe, bien mélanger et rectifier la quantité de sucre au besoin.

Laisser refroidir complètement et turbiner dans une sorbetière selon les instructions du fabricant.

Servir une quenelle de glace sur le crumble aux fraises.

mardi 8 septembre 2009

Muffins aux carottes d'Émilie



Un peu comme la sauce bolognaise, où chaque famille détient sa recette traditionnelle, la plupart des mères de famille ont leur recette spéciale de muffins. Voici celle de ma mère, adaptée, bien sûr, à ma fantaisie. Qui sait, elle devriendra peut-être votre recette classique de muffins !

Pour 9 muffins

Ingrédients

250 ml (1 tasse) de babeurre (ou 230 ml de lait + 15 ml de vinaigre)
250 ml (1 tasse) de flocons d'avoine
250 ml (1 tasse) de farine non blanchie
250 ml (1 tasse) de sucre
5 ml (1 c. à thé) de poudre à pâte (levure chimique)
2,5 ml (1/2 c. à thé) de bicarbonate de soude
2,5 ml (1/2 c. à thé) de cannelle moulue
2,5 ml (1/2 c. à thé) de noix de muscade râpée
1 pincée de sel
1 oeuf battu
60 ml (1/4 tasse) de beurre fondu
1 grosse carotte, râpée
250 ml (1 tasse) de canneberges séchées, préférablement non sucrées
125 ml (1/2 tasse) d'amandes grossièrement hachées

Méthode

Préchauffer le four à 200°C (400°F). Graisser 9 moules à muffins.

Mélanger le babeurre et les flocons d'avoine dans un grand bol. Laisser ramollir pendant 15 à 20 minutes.

Dans un autre bol, mélanger les ingrédients secs.

Incorporer l'oeuf battu et le beurre fondu au mélange de flocons d'avoine. Y ajouter les ingrédients secs en une seule fois. Mélanger très délicatement, seulement pour que la pâte devienne humide. Ajouter la carotte râpée, les canneberges et les amandes. Mélanger une dernière fois et répartir dans les moules préparés.

Cuire pendant 15 à 20 minutes ou jusqu'à ce que le dessus des muffins soit bien doré. Retirer du four.

Laisser reposer quelques minutes puis démouler. Servir chaud ou froid.

samedi 5 septembre 2009

Bouillabaisse simplifiée



Vous savez à quel point j'aime mettre mon grain de sel « du nouveau monde » dans des recettes classiques d'Europe... Et bien je m'y suis bien amusée avec cette superbe et simplissime recette de bouillabaisse... juste un peu plus simple et plus riche en légumes qu'à l'habitude.

Pour 4 personnes

Ingrédients

30 ml (2 c. à table) d'huile d'olive
1 petit poireau
3 échalottes
2 gousses d'ail
4 petites pommes de terre blanches
125 ml (1/2 tasse) de vin blanc sec
500 ml (2 tasses) de fumet de poisson. du commerce ou maison
250 g de filets de saumon, sans la peau
250 g de filets de poisson blanc ferme (flétan, pangasius, etc.)
12 crevettes crues, décortiquées
20 moules
250 ml (1 tasse) d'haricots verts
Le zeste d'un citron
2 tomates italiennes
2 oignons verts
Sel et poivre au goût
Un filet d'huile d'olive pour la décoration

Méthode

Chauffer un grand chaudron à feu moyen.

Émincer le poireau, les échalottes et hacher l'ail.

Verser l'huile d'olive dans le fond du chaudron. Ajouter les légumes. Bien remuer et laisser fondre pendant quelques minutes.

Peler les pommes de terre et les couper en quartier. Les ajouter dans le chaudron et cuire pendant quelques minutes de plus.

Verser le vin blanc et le fumet dans le chaudron. Laisser mijoter le tout pendant environ 5 minutes.

Couper le saumon et le poisson blanc en gros cubes. Ajouter à la soupe et laisser cuire à découvert. Ajouter les crevettes décortiquées.

Couper les haricots verts et les oignons verts en petits tronçons. Ajouter à la soupe, ainsi que les moules et le zeste de citron. Recouvrir, baisser le feu à moyen-bas et laisser cuire pendant 5 à 6 minutes. Assaisonner au goût.

Placer des quartiers de tomates dans des bols de service. Couvrir des poissons, fruits de mer et pommes de terre.

Conserver le bouillon dans le chaudron. Porter à ébullition afin de réduire au tiers. Verser dans les assiettes, garnir d'un filet d'huile et servir immédiatement, accompagné d'un pain parisien.

Accord mets-vins suggéré : Je trouve que les plats riches en crustacés ou molusques sont toujours améliorés lorsqu'on les accompagne d'un muscadet-sèvre-et-maine. J'ai servi cette soupe avec le Château de la Chesnaie Muscadet-Sèvre et Maine 2007, et ce fut un vrai régal. Ce vin présente un beau fruité (poires, pêches, muscat), des notes de noix, sur une finale longue et minérale, toute indiquée pour les poissons et fruits de mer.

mercredi 2 septembre 2009

Cavatelli au fenouil, fromage de chèvre et noix



Voici une façon ultra simple et originale de servir des pâtes fraîches. On place la garniture au fond de l'assiette, le tout recouvert d'un rectangle de pâtes fraîches, nappé de sauce et le tour est joué ! On pourrait reprendre cette idée avec de la sauce tomate et tous autres légumes, évidemment. J'ai réalisé mes cavatelli avec une garniture et une sauce qui se réalisent en plusieurs étapes, mais on pourrait très bien cuire des légumes à la vapeur, napper les pâtes d'une sauce toute prête et recouvrir de parmesan. Un délice !

Pour 4 personnes

Ingrédients

4 rectangles de pâtes fraîches, du commerce ou maison
1 bulbe de fenouil
3 carottes
2 épis de maïs
2 oignons verts
125 ml (1/2 tasse) de noix de grenoble
125 ml (1/2 tasse d'amandes
30 ml (2 c. à table) d'huile d'olive, plus un filet pour le service
200 g de fromage de chèvre
60 ml (4 c. à table) de beurre
60 ml (4 c. à table) de farine
250 ml (1 tasse de lait)
125 ml (1/2 tasse) de bouillon de légumes ou de volaille
125 ml (1/2 tasse) de vin blanc
15 ml (1 c. à table) d'estragon séché ou 30 ml d'estragon frais
Sel et poivre au goût
Parmesan fraîchement râpé pour le service, au goût

Méthode

Emplir un grand chaudron d'eau et porter à ébullition. Préchauffer le four à 180°C (350°F).

Pendant ce temps, couper le bulbe de fenouil en deux et en retirer le coeur. Peler les carottes. Râper ces légumes à l'aide d'un robot de cuisine. Réserver.

Verser l'huile d'olive dans une poêle anti-adhésive et chauffer à feu moyen. Faire revenir le bulbe de fenouil et les carottes pendant quelques minutes.

Peler les épis de maïs. Les recouvrir d'une pellicule de plastique et cuire au four à micro-ondes à puissance maximale pendant 2 minutes. Laisser refroidir pendant quelques minutes et en retirer les grains en glissant le couteau sur le sens de la longueur. Ajouter au fenouil et aux carottes.

Couper les oignons en rondelles et hacher les noix et les amandes. Ajouter aux légumes. Assaisonner au goût et bien mélanger. Retirer du feu et réserver à la température ambiante.

Chauffer un chaudron à feu moyen. Y faire fondre le beurre. Ajouter la farine et bien incorporer à l'aide d'un fouet. Lorsque la farine commence à brunir, ajouter le lait tout en remuant. Ajouter la moitié du fromage de chèvre et remuer de nouveau. Lorsque le fromage est fondu, ajouter le bouillon et le vin. Baisser le feu au minimum et cuire jusqu'à ce que la sauce épaississe. Cela prendra environ 10 minutes. Lorsque la sauce a une consistance onctueuse, ajouter l'estragon, le sel et le poivre. Retirer du feu.

Plonger les rectangles de pâtes fraîches dans l'eau bouillante. Cuire pendant 3 minutes. Bien égoutter.

Placer la garniture de légumes au centre de chaque assiette de service. Ajouter des tranches du fromage de chèvre restant. Recouvrir d'un rectangle de pâte fraîche, napper de sauce et d'un filet d'huile d'olive. Placer les assiettes au four pendant 3 à 4 minutes, juste pour que les ingrédients réchauffent.

Servir immédiatement.

Accord mets-vins suggéré : J'ai servi avec ce plat un vin blanc de la Loire, le Château Sancerre Sancerre 2008. Avec le bulbe de fenouil et le fromage de chèvre, ce vin délicat, racé et équilibré saura tenir tête à l'acidité du fromage, le gras de la sauce et le côté sucré et épicé du fenouil. Un très bon vin à très bon prix.

jeudi 20 août 2009

Patissons farcis aux haricots et aux tomates sèches



Le mois d'août au Québec est la réjouissante période des récoltes. À partir d'un géant patisson provenant du potager d'une amie, j'ai concocté cette joyeuse recette colorée. On pourrait aussi réaliser ce plat avec une courge buttercup.

Pour 4 personnes

Ingrédients

2 patisson géants ou une courge buttercup
100 g de orzo
1 oignon blanc
2 gousses d'ail
1 petit zuccini
250 ml (1 tasse) de tomates sèches
125 ml (1/2 tasse) de haricots noirs en boîte ou cuits
125 ml (1/2 tasse) de lentilles brunes en boîte ou cuites
375 ml (1 et 1/2 tasse) de haricots romano en boîte ou cuits
30 ml (2 c. à table) de pesto
Sel, poivre
Fromage râpé au goût

Méthode

Préchauffer le four à 180°C (350°F).

Emplir un chaudron d'eau et porter à ébullition. Verser le orzo dans l'eau bouillante et cuire pendant 15 minutes.

Pendant ce temps, couper le dessus des patisson et en retirer les grains. Hacher l'oignon et l'ail. Couper les tomates sèches et le zuccini en petits dés. Placer tous les ingrédients sauf la courge dans un saladier.

Une fois que le orzo est cuit, bien égoutter et ajouter aux autres ingrédients. Bien mélanger. Assaisonner au goût.

Emplir la cavité des patissons du mélange d'haricots et de orzo. Déposer sur une plaque à cuisson huilée et cuire au four préchauffé pendant 1 heure.

Retirer du four et laisser reposer quelques minutes avant de couper en 2. Garnir de fromage râpé, au goût. Un patisson géant farci équivaut à 2 portions.

mercredi 19 août 2009

Glace au chocolat noir et à la fleur de sel



Le comble du péché, tout simplement ! C'est très rare que je prépare des desserts aussi riches, mais celui-là en vaut toutes les calories ! En plus, c'est rafraîchissant...Laissez-vous tenter !

Pour 8 à 10 personnes

Ingrédients

250 ml (1 tasse) de crème
375 ml (1 et 1/2 tasse) de lait
200 g de chocolat noir, en pastilles ou râpé
2 jaunes d'oeuf
30 ml (2 c. à table) de sucre
60 ml (1/4 tasse) de cacao non sucré
5 ml (1 c. à thé) de sel maldon ou fleur de sel

Méthode

Placer la crème et le lait dans un chaudron de taille moyenne. Chauffer à feu moyen.

Lorsque le mélange commence à réchauffer, ajouter le chocolat. Remuer de temps en temps afin de permettre au chocolat de fondre.

Dans un cul-de-poule, placer les jaunes d'oeuf et le sucre. Fouetter légèrement.

Lorsque le mélange de crème et de chocolat est bien homogène et commence à évaporer, en verser le tiers sur le mélange de jaunes d'oeuf, tout en agitant avec le fouet. Transverser le tout dans le chaudron et baisser le feu au minimum.

Ajouter le cacao et le sel, bien mélanger. Poursuivre la cuisson pendant quelques minutes, jusqu'à consistance onctueuse. Retirer du feu.

Turbiner dans une sorbetière selon les instructions du fabriquant. Conserver au congélateur.

mardi 11 août 2009

Poisson à la sauce japonaise



Je dois reconnaître que cette recette requiert des ingrédients difficiles à obtenir dans les supermarchés, mais le jeu en vaut la chandelle ! C'est tellement bon ! En fouillant un peu dans les épiceries asiatiques, on peut mettre la main sur les ingrédients qui sont à la base de la cuisine japonaise. J'ai fais mes emplettes à l'épicerie Miyamoto, au 382 rue Victoria, à Montréal, et voici ce que ça l'a donné...

Pour 4 personnes

Bouillon de bonite (dashi)

Ingrédients

50 g de bonite séché (variété de thon, séché et râpé)
1 feuille de konbu (algue)
2 litres d'eau

Méthode

Placer l'eau dans un chaudron. Porter à ébullition. Y plonger la feuille d'algue et cuire à feu moyen pendant 5 minutes. Retirer l'algue. Ajouter les flocons de bonite et poursuivre la cuisson à faibles bouillons pendant une dixaine de minutes. Lorsque les flocons commencent à descendre au fond du chaudron, retirer du feu.

Recouvrir un tamis d'un filtre à café ou d'un papier essuie-tout. Filtrer le bouillon dans le tamis, au-dessus d'un grand contenant résistant à la chaleur. Laisser refroidir complètement. On peut conserver le bouillon pendant 3 à 4 jours au réfrigérateur ou quelques semaines au congélateur.

Sauce à la japonaise

Ingrédients

250 ml (1 tasse) de bouillon de bonite (dashi)
60 ml (1/4 tasse) de mirin (alcool de riz pour la cuisson)
30 ml (2 c. à table) de sauce soya ou sauce tamari
15 ml (1 c. à table) de farine instantanée ou farine tamisée
15 ml (1 c. à table) d'huile de sésame
15 ml (1 c. à table) de sirop d'érable

Méthode

Verser le bouillon de bonite dans un petit chaudron. Porter à ébullition et laisser réduire à la moitié. Ajouter le mirin et la sauce soya. Poursuivre la cuisson à grands bouillons, pendant environ 3 minutes. À l'aide d'un fouet, incorporer la farine. Baisser le feu au minimum. Ajouter l'huile et le sirop d'érable. Bien remuer et réserver à la chaleur.

Poisson à la sésame

Ingrédients

800 g de filets de poisson blanc (pangasius, tilapia, merlu, etc.)
Un filet d'huile de sésame
30 ml (2 c. à table) de graines de sésame
5 ml (1 c. à thé) de graines de nigelle
Sel, poivre au goût

Méthode

Préchauffer le four à 190 C (375 F). Placer les filets de poisson sur une plaque à cuisson.

Badigeonner d'huile de sésame. Recouvrir des graines de sésame et de nigelle, saler et poivrer au goût.

Cuire au four préchauffé pendant 10 à 12 minutes. Retirer du four. Servir immédiatement, nappé de la sauce japonaise.

mardi 4 août 2009

Panna cotta deux étages à la pêche et au rhum



C'est la pleine saison des fruits et pour l'honorer, je vous propose un dessert frais et léger. On peut substituer les pêches par d'autres fruits à noyau (prunes, abricots) et utiliser d'autres eaux de vie que le rhum. À noter qu'il est préférable de préparer ce dessert la veille du service.

Pour 6 personnes

Ingrédients

4 pêches bien mûres
15 ml (1 c. à table) de gélatine en poudre
450 ml (un peu moins de 2 tasses) d’eau
75 ml (1/3 tasse) de sucre
30 ml (2 c. à table) de rhum
1 bâton de cannelle
3 anis étoilées
15 ml (1 c. à table) de gélatine en poudre
250 ml (1 tasse) de crème
250 ml (1 tasse) de lait
75 ml (1/3 tasse) de sucre
1 gousse de vanille (à défaut, on peut utiliser 5 ml ou 1 c. à thé d’extrait de vanille)

Méthode

Emplir un chaudron d’eau et porter à ébullition.

Y plonger les pêches et baisser le feu au minimum. Cuire pendant 3 à 4 minutes ou jusqu’à ce que la peau commence à fendre. Égoutter et laisser refroidir.

Enlever la pelure des pêches et les couper en deux. Les dénoyauter et déposer au fond d’un moule à flan ou à charlotte.

Placer 60 ml (1/4 tasse) d’eau froide dans un petit bol. Saupoudrer la gélatine et laisser gonfler pendant quelques minutes.

Pendant ce temps, placer 450 ml d’eau, 75 ml de sucre, le rhum et les épices dans un chaudron. Chauffer à feu moyen pendant 5 à 7 minutes. Retirer les épices. Ajouter la gélatine gonflée, bien mélanger et verser sur les pêches.

Réfrigérer pendant environ 3 heures.

Lorsque la gelée de pêches est bien prise, préparer la deuxième étape du panna cotta.

Verser 60 ml (1/4 tasse) d’eau froide dans un petit bol et y saupoudrer l’autre 15 ml de gélatine. Laisser gonfler.

Verser le lait, la crème et le sucre dans un chaudron.

Fendre la gousse de vanille sur le sens de la longueur et gratter les grains à l’aide d’un couteau pointu. Placer les grains dans le mélange de crème et chauffer à feu moyen jusqu’à ce que le mélange commencer à évaporer.

Ajouter la gélatine gonflée, bien remuer. Laisser refroidir à la température ambiante pendant environ 1 heure.

Verser sur la gelée de pêches et réfrigérer pendant au moins 3 heures.

Démouler et servir en pointes.

mercredi 29 juillet 2009

Salade de betteraves, pommes et noix



En cette période où la salade règne sur nos tables, je vous présente un joyeux assemblage de saveurs : les betteraves, les pommes et les noix. J'ai utilisé des betteraves en feuilles qui sont de saison en juillet. Pour en faire un repas complet, on peut y ajouter des croûtons de fromage de chèvre. J'ai servi cette salade avec un délicieux fromage de chèvre à pâte molle du Québec, de la fromagerie du Domaine de Courval, situé à Waterville, en Estrie. Un pur bonheur dans l'assiette !

Pour 4 personnes

Ingrédients

4 grosses betteraves en feuilles
1 pomme
125 ml (1/2 tasse) de noix de Grenoble
1 poignée de feuilles de basilic frais
1 petite pomme de laitue frisée
1 poignée de roquette
30 ml (2 c. à table) de vinaigre de Xéres
100 ml (1/3 tasse et 1 c. à table) d'huile d'olive
Sel et poivre au goût

Méthode

Emplir un chaudron d'eau et porter à ébullition. Retirer les feuilles des betteraves. Plonger les betteraves dans l'eau bouillante entières, non pelées, pendant environ 30 minutes.

Égoutter et refroidir à l'eau glacée.

Peler les betteraves et les couper en tranches. Couper la pomme en petits dés. Hacher les noix et les feuilles de basilic.

Dans un saladier, déchirer la laitue. Ajouter la roquette, les betteraves, la pomme, les noix et le basilic. Bien mélanger.

Dans un petit bol, placer le vinaigre, l'huile d'olive et les assaisonnements. Bien agiter et verser sur la salade. Mélanger de nouveau et servir immédiatement.

Granités au Rosé de framboises du Domaine Félibre



Récemment, j'ai eu la chance de visiter un tout petit domaine qui produit des cidres et différents alcools de fruits. Situé au coeur des bois, à Stanstead en Estrie, au Québec, le Domaine Félibre exploite les pommes et les fruits de la région pour nous servir de rafraîchissants vins et apéritifs.

Je vous propose aujourd'hui le Rosé de framboises en granité, qui vient à point entre deux services d'un généreux repas ou tout simplement en apéritif par une journée chaude d'été.

Il n'y a pas vraiment de recette, car on a besoin d'un seul ingrédient qui se prépare en une seule étape. Il suffit de verser le vin dans des moules à glaçons ou à sucettes et de les placer au congélateur pendant environ 5 heures. On peut aussi verser le vin dans une grand bol en acier inoxydable, placer le tout au congélateur pendant 3 à 4 heures. Au moment de servir, on gratte la glace à l'aide d'une fourchette afin d'obtenir un concassé qu'on servira dans des coupes. Le tour et joué et vos convives seront ravis !

Portobellos farcis aux tomates sèches et au parmesan



C'est le temps des barbecues et pour les végétariens, ou tout simplement ceux qui n'ont pas envie de manger de viande ce soir là, ce n'est pas toujours évident de savoir quoi mettre sur le grill. Voici une recette toute simple mais combien savoureuse, qui rendra jaloux vos copains mangeurs de viande !

Pour 4 personnes

Ingrédients

4 gros champignons portobello
250 ml (1 tasse) de tomates sèches
1 gousse d'ail
30 ml (2 c. à table) de vinaigre balsamique
50 ml (3 c. à table) d'huile d'olive
60 ml (1/4 tasse) de parmigiano reggiano fraîchement râpé
Sel et poivre au goût
Fromage ferme (type cheddar, comté, emmenthal)
Feuilles de roquette en garniture

Méthode

Équeuter et nettoyer les champignons.

Placer les tomates sèches et la gousse d'ail dans le récipient d'un robot de cuisine. Réduire en purée. Ajouter l'huile, le vinaigre, le parmesan et mélanger de nouveau. Saler et poivrer au goût.

Badigeonner d'un peu d'huile la surface extérieure des champignons. Farcir la cavité intérieure du mélange de tomates sèches.

Chauffer le barbecue à puissance élevée. Placer les champignons, surface extérieure sur la grille, et cuire pendant 5 à 7 minutes, tout dépendant de la grosseur des champignons.

Retirer du grill. Recouvrir de tranches de fromage et garnir de feuilles de roquette. Servir 1 champignon par personne, accompagné d'une salade verte et d'une bonne baguette.

Accord mets-vins suggéré : Le Mas Collet Montsant 2006, un vin rouge d'Espagne issu d'un mélange de grenache, tempranillo, cabernet et carignan, sera fort délicieux avec les portobellos. Fruité à souhait, bien structuré et légèrement épicé, ce vin saura adoucir l'acidité des tomates sèches, en faire ressortir leur sucre tout en mettant en valeur le côté boisé des champignons. Servir à 15 C et carafer pendant 30 minutes.

Jus à la fleur d'hibiscus



Au coeur de l'été, quoi de mieux qu'une boisson rafraîchissante à siroter sur une terressase ou dans la cours ? Et pour faire changement de la traditionnelle limonade, essayez cette boisson tropicale originale. On trouve des fleurs d'hibiscus séchées dans les épiceries fines et les boutiques spécialisées en thés.

Pour une quantité d'un litre (4 tasses)

Ingrédients

300 ml (1 tasse et 3 c. à table) de fleurs d'hibiscus séchées
500 ml (2 tasses) d'eau bouillante
60 ml (1/4 tasse) de sucre
1/2 gousse de vanille (facultatif)
500 ml (2 tasses) d'eau froide

Méthode

Couper la gousse de vanille en deux, sur le sens de la longueur. Placer les fleurs d'hibiscus, la gousse de vanille et le sucre dans un bol résistant à la chaleur. Verser l'eau bouillante et laisser infuser pendant 3 à 4 heures.

Passer au tamis. Verser dans un pot à jus.

Ajouter 500 ml d'eau froide, bien mélanger et servir sur des glaçons.

dimanche 5 juillet 2009

Salade tiède de pâtes, fenouil et saumon fumé



Au cours de l'été, les vins blancs secs et rafraîchissants sont agréables à boire. Voici une recette faite sur mesure pour accompagner un vin blanc d'été. Fenouil, fromage de chèvre et saumon fumé sont tous des ingrédients s'accordant à merveille avec ce type de vin. J'ai donc servi ces pâtes avec le Château Suau 2007, un vin d'appellation Bordeaux fait de sauvignon, sémillon et muscadelle. Au nez, il est très discret, mais il révèle en bouche de longues saveurs de fruits verts et d'agrumes avec une minéralité bien présente et une acidité bien équilibrée. Et maintenant, la recette...

Pour 4 personnes

Ingrédients

30 ml (2 c. à table) d'huile d'olive
125 ml (1/2 tasse) de bouillon de légumes ou de volaille
1 bulbe de fenouil
250 ml (1 tasse) de haricots verts
2 oignons verts
250g de pâtes courtes (type orrichettes ou boucles)
15 ml (1 c. à table) de pesto
1 filet d'huile d'olive supplémentaire
1 buchette de fromage de chèvre
150 g de saumon fumé
Parmesan, sel et poivre au goût
Anteh ou feuilles de fenouil, pour la décoration

Méthode

Emplir un grand chaudron d'eau et chauffer à feu élevé.

Pendant ce temps, chauffer une grande poêle à feu moyen. Ajouter l'huile. Couper le bulbe de fenouil en cubes d'environ 2 cm. Faire revenir les cubes de fenouil dans l'huile pendant 3 à 4 minutes. Ajouter le bouillon et augmenter le feu à moyen-vif. Lorsque le bouillon frémit, prolonger la cuisson pendant 7 à 8 minutes.

Couper les haricots en tronçons et les oignons verts en rondelles. Ajouter au fenouil et baisser le feu au minimum.

Cuire les pâtes dans le chaudron empli d'eau bouillante pendant environ 8 minutes. Égoutter et remettre dans le chaudron. Ajouter le pesto, le filet d'huile, du sel et du poivre au goût. Bien mélanger.

Égoutter le fenouil et les haricots et les ajouter au pâtes. Bien mélanger.

Répartir dans des assiettes de service. Garnir de tranches de fromage de chèvre, de saumon fumé, d'aneth et de parmesan.

samedi 20 juin 2009

Babaganouj maison



J'adore les aubergines, sous toutes leurs formes. C'est pourquoi j'ai pris le temps de concocter mon propre babaganouj, ou purée d'aubergine. Je me suis inspirée de ma recette de hummus, publiée sur ce même blogue. On peut servir cette tartinade sur des craquelins, pains pita ou pains plats, en entrée ou à l'apéro. Idéal pour les soirées entre amis !

Note : J'ai ajouté des graines de nigelle dans cette recette car je trouve que son goût se marie très bien avec l'aubergine. La nigelle est une graine qui ressemble à la sésame noire, mais son goût est très différent. On en trouve chez les marchands d'épices et dans les épiceries moyen-orientales.

Pour 6 personnes

Ingrédients

1 aubergine de taille moyenne
60 ml (1/4 tasse) de graines de sésame
1 gousse d'ail
30 ml (2 c. à table) de tahini (beurre de sésame)
30 ml (2 c. à table) de jus de citron
60 ml (1/4 tasse) d'huile d'olive
5 ml (1 c. à thé) d'origan séché
15 ml (1 c. à table) de graines de nigelle (facultatif)
Sel et poivre au goût

Méthode

Préchauffer le four à 190 °C (375°F). Recouvrir une plaque à cuisson de papier sulfurisé.

Peler l'aubergine et la couper en grosses tranches. Saler et placer sur la plaque à cuisson préparée. Cuire au four pendant 15 minutes. L'aubergine doit devenir bien tendre. Sortir du four et laisser refroidir à la température ambiante.

Dans le récipient d'un robot de cuisine, placer les graines de sésame et la gousse d'ail, pelée. Réduire en purée. Ajouter l'aubergine cuite ainsi que tous les autres ingrédients. Mélanger à nouveau pendant 1 à 2 minutes.

Servir sur des pains, craquelins ou avec des crudités. Conserver au réfrigérateur.

Mousse aux fraises



C'est la pleine saison des fraises au Québec, mais cette saison est courte ! Mieux vaut en profiter dès maintenant. Et pour y arriver, voici une recette toute simple de mousse aux fraises.

Pour 4 personnes

Ingrédients

500 ml (2 tasses) de fraises fraîches ou congelées
60 ml (1/4 tasse) de sucre
30 ml (2 c. à table) d'eau froide
5 ml (1 c. à thé) de gélatine en poudre
250 ml (1 tasse) de crème à fouetter

Méthode

Laver et équeuter les fraises. Les couper en quartiers.

Dans un chaudron, placer les fraises et le sucre et cuire à feu moyen pendant une dizaine de minutes.

Pendant ce temps, verser l'eau froide dans un petit bol et y saupoudrer la gélatine. Laisser gonfler quelques minutes.

Après les dix minutes de cuisson, ajouter la gélatine aux fraises et bien mélanger. Passer au chinois afin d'obtenir un coulis bien lisse. Laisser refroidir complètement en laissant le mélange à la température ambiante.

Fouetter la crème jusqu'à ce qu'elle forme des pics fermes. Incorporer la crème fouettée au coulis de fraise jusqu'à consistance homogène.

Verser dans des coupes à dessert. Garnir de fraises et réfrigérer environ 3 heures avant le service.

dimanche 14 juin 2009

Glace au rhum, mangue et orange



Tant qu'à être dans le thème de la plage et des tropiques, voici ma toute dernière glace aux saveurs de vacances. On peut la servir avec des fruits tropicaux tranchés (melons, ananas, papaye, etc.) ou avec des biscuits à la noix de coco.

Pour 6 personnes

Ingrédients

250 ml (1 tasse) de crème
250 ml (1 tasse) de lait
Le zeste d'une orange
3 jaunes d'oeuf
50 ml (3 c. à table) de sucre
30 ml (2 c. à table) de rhum
125 ml (1/2 tasse) de jus de mangue

Méthode

Placer le lait, la crème et le zeste d'orange dans un chaudron. Chauffer à feu moyen.

Pendant ce temps, mousser les jaunes d'oeuf et le sucre à l'aide d'un fouet.

Lorsque le mélange de crème commence à évaporer, en verser le tiers sur le mélange d'oeufs moussés tout en remuant. Verser ensuite dans le chaudron contenant le reste du mélange de lait et de crème. Ajouter le jus et le rhum. Poursuivre la cuisson à feu doux, tout en remuant, jusqu'à ce que la crème nappe le dos d'une cuillère.

Retirer du feu et laisser refroidir complètement. Turbiner dans une sorbetière selon les instructions du fabricant. Conserver au congélateur.

Pomme grenade et mousse pina-colada



Voici un dessert très simple à préparer lorsqu'on possède un siphon à chantilly. Il suffit simplement d'aromatiser les grains de grenade d'un peu de rhum, de mélanger les ingrédients de la mousse et le tour est joué. À défaut d'un siphon, on pourrait fouetter 250 ml de crème à 35% de matières grasses et lui ajouter 15 ml de rhum, 30 ml de lait de coco et du sucre. Vous verrez, une bouchée suffit pour qu'on se retrouve sous les tropiques !

Pour 6 personnes

Pomme grenade au rhum

Ingrédients

1 pomme grenade
30 ml (2 c. à table) de rhum
30 ml (2 c. à table) de sucre

Méthode

Retirer les grains de la pomme grenade. Une façon simple de réaliser cette étape est de couper la pomme en deux, emplir un grand bol d'eau et placer les demies grenades dans l'eau. Ensuite, on peut y retirer les grains tout en évitant que le jus n'éclabousse. Il suffit ensuite de retirer la pelure et la chair qui remontent à la surface.

Placer les grains, le sucre et le rhum dans un contenant hermétique. Bien mélanger. Laisser macérer au réfrigérateur pendant quelques heures.

Mousse pina-colada

Ingrédients

4 blancs d'oeufs
60 ml (1/4 tasse) de sucre
50 ml (3 c. à table) de rhum
60 ml (1/4 tasse) de lait de coco
125 ml (1/2 tasse) de jus de mangue ou d'ananas

Méthode

Placer tous les ingrédients dans un bol. Mélanger à l'aide d'un fouet. Verser dans le récipient d'un siphon à chantilly. Charger selon les instructions du fabricant.

Montage

Placer quelques cuillérées de grains de grenade dans le fond de 6 verrines. Garnir de mousse. Servir immédiatement.

Saumon à la mangue et au gingembre



Voici une suggestion de grillade estivale, voire tropicale... J'ai trouvé que la mangue, le curry, le gingembre et le saumon faisaient un très beau mariage, surtout accompagnés d'un beau vin blanc composé de roussane ou de marsanne, tel un minervois. Alors, à vos barbecues, prêts, partez !

Pour 4 personnes

Ingrédients

800g de filet de saumon sans la peau (on pourrait aussi utiliser 4 darnes)
175 ml (3/4 tasse) de jus de mangue
2 gousses d'ail
1 cube d'environ de 2 cm de gingembre frais
30 ml (2 c. à table) de chutney à la mangue du commerce (facultatif)
30 ml (2 c. à table) d'huile végétale ou d'huile d'olive
5 ml (1 c. à thé) de poudre de curry
Sel et poivre au goût

Méthode

Hacher l'ail et le gingembre. Dans un bol, mélanger tous les ingrédients sauf le saumon. Placer le saumon dans un grand plat peu profond et recouvrir de la marinade. Mariner au réfrigérateur pendant environ trois heures.

Chauffer un BBQ ou un grilleur électrique à puissance moyenne. Égoutter le saumon.

Passer la marinade au tamis et la faire réduire dans un petit chaudron à feu élevé.

Ajouter un peu d'huile sur le poisson afin de s'assurer qu'il ne collera pas au grill. Cuire 3 minutes de chaque côté. Servir immédiatement, nappé de sauce et accompagné de nouilles asiatiques.

Suggestion accord mets-vins : Le Château Coupe Roses Minervois 2007 est un joli vin blanc du Languedoc. D'une couleur or blanc, il dégage au nez un ensemble complexe de pain grillé et fruits verts (raisins verts, pomme granny smith). Il est long et équilibré en bouche et gagne du corps et du piquant avec le gingembre.

lundi 18 mai 2009

Glace à la sapote



Il y a plusieurs années, j'ai cherché en vain de la sapote, ce noyau d'un fruit au parfum de pâte d'amandes et de cerises. Enfin, j'en ai trouvé à la boutique Olives et Épices du Marché Jean-Talon à Montréal. Quelle surprise agréable, alors que je ne cherchais plus du tout ce rare trésor de la gourmandise. Pour 4$ canadien, on obtient ce fruit ou plutôt noyau d'une grosseur d'un abricot. C'est en le râpant, tout comme la noix de muscade, qu'on l'utilise dans plusieurs recettes de desserts. Je me suis empressée de l'essayer en glace (car je suis dans ma phase desserts glacés ces temps-ci...) et j'y suis allée simplement à l'oeil. Le résultat est fabuleux. Pour ceux qui ne sont pas à proximité du Marché Jean-Talon de Montréal, informez-vous dans les épiceries fines et les boutiques de produits en vrac. Les sapotes que l'on retrouve au Canada viennent du Mexique.

Pour 6 personnes

Ingrédients

250 ml (1 tasse) de lait
250 ml (1 tasse) de crème à 35% de matières grasses
5 ml (1 c. à thé) de sapote râpée
2 jaunes d'oeuf
60 ml (1/4 tasse) de sucre

Méthode

Placer le lait et la crème dans un chaudron. Ajouter la sapote et chauffer à feu moyen pendant 5 à 7 minutes. Retirer du feu et laisser infuser pendant une dizaine de minutes.

Pendant ce temps, placer les jaunes d'oeuf et le sucre dans un bol et mousser à l'aide d'un fouet.

Passer au tamis le mélange de lait et de crème et verser dans le chaudron. Chauffer à nouveau, jusqu'à ce que la crème commence à évaporer. Verser le tiers de la crème chaude sur les oeufs moussés tout en agitant à l'aide du fouet. Transverser le tout dans le chaudron et terminer la cuisson à feu doux pendant environ 5 minutes. La crème est prête lorsqu'elle nappe le dos d'une cuillère.

Laisser refroidir complètement. Turbiner dans une sorbetière selon les instructions du fabricant. Conserver au congélateur. Servir avec des fruits frais.

dimanche 10 mai 2009

Yogourt glacé aux mûres



Je propose souvent sur ce blogue des recettes glacées qui nécessitent une sorbetière, appareil que tous n'ont pas nécessairement à la maison. Pour ceux qui n'en possèdent pas, voici un dessert glacé tout autant succulent et qui se fait sans appareil spécifique. L'idéal est de les servir dans des moules à «popsicle», mais on peut utiliser des ramequins, des moules à glaçons ou des moules en silicone.

Pour 6 personnes

Ingrédients

500 g de yogourt aux mûres ou fruits des champs à 8% de matières grasses
75 ml (1/3 tasse) de lait
Fruits frais, au goût

Méthode

Dans un bol, mélanger le yogourt, le lait et les fruits, s'il y a lieu. Verser dans des moules, idéalement à sucettes ou «popsicle». Placer au congélateur pendant 3 heures. Démouler et servir immédiatement.

Glace au citron



L'été approche et de plus en plus, j'ai un regain d'imagination pour les desserts glacés. Je me suis inspirée d'une recette où on retrouvait une crème anglaise infusée au citron pour concocter cette délicieuse glace très frafraîchissante et parmufée. Je l'ai servie avec des mûres, mais on pourrait tout autant la servir avec des bleuets ou des framboises.

Pour 6 personnes

Ingrédients

250 ml (1 tasse) de crème à 35% de matières grasses
375 ml (1 tasse et demie) de lait
Le zeste d'un citron, qu'on aura extrait en grandes tranches à l'aide d'un couteau économe
3 jaunes d'oeuf
75 ml (1/3 tasse) de sucre
Environ 500 ml (2 tasses) de fruits frais comme des mûres, bleuets ou framboises

Méthode

Placer la crème et le lait dans un chaudron. Retirer le zeste du citron à l'aide d'un couteau économe de façon à obtenir une ou deux grandes tranches de zeste. Ajouter cette pelure au mélange de lait et chauffer à feu moyen pendant environ 10 minutes. Retirer du feu et laisser infuser pendant 5 minutes. Retirer le zeste.

Dans un bol résistant à la chaleur, fouetter les jaunes d'oeuf et le sucre. Verser graduellement le mélange de lait au citron, tout en remuant à l'aide d'un fouet.

Transverser ce mélange dans le chaudron et poursuivre la cuisson à feu doux pendant 5 minutes, ou jusqu'à ce que la crème nappe le dos d'une cuillère. Retirer du feu et laisser refroidir complètement. Turbiner dans une sorbetière selon les instructions du frabricant. Réserver au congélateur.

Servir un boule de glace accompagnée de fruits frais tels que des mûres, bleuets ou framboises.

lundi 4 mai 2009

Vivaneau en croûte de noix du Brésil



Voici une recette de poisson toute simple et un peu luxueuse, pour les samedis soirs où l'on veut se gâter ou gâter ceux que l'on aime....J'ai choisi de servir du vivaneau pour cette recette, mais du turbot, du tilapia, du Saint-Pierre ou du pangasius pourraient très bien faire l'affaire. Pour les noix, on pourrait aussi les substituer avec des noix de macadam.

Pour 4 personnes

Ingrédients

800 g de filets de vivaneau frais, sans la peau
250 ml (1 tasse) de noix du Brésil
Le zeste et le jus d'une lime
125 ml (1/2 tasse) de feuilles de coriandre fraîche
5 ml (1 c. à thé) de paprika
Sel et poivre au goût
1 filet d'huile d'olive

Méthode

Préchauffer le four à 190°C (375°F).

Recouvrir une plaque à cuisson de papier d'aluminium. Assécher les filets de poisson à l'aide de papier absorbant et les placer sur la plaque.

Placer les noix, le zeste et le jus de lime. les feuilles de coriandre et les épices dans le récipient d'un robot de cuisine. Réduire en purée.

Recouvrir les filets de la garniture de noix. Arroser d'un filet d'huile d'olive et cuire au four préchauffé pendant environ 8 minutes.

Servir aussitôt, accompagné de légumes et de pommes de terre.

Suggestion d'accord mets-vins : Avec ce plat, j'ai servi un vin blanc espagnol à base du cépage albarino, d'appellation Rias-Baixas, le Martin Codax 2007. Légèrement arômatique au nez, il offre un beau fruité et une acidité suffisante pour jouer des coudes avec le jus de lime. Toutefois, on pourrait aussi s'amuser avec un sauvignon blanc du nouveau monde, tel que le Cloudy Bay Sauvignon 2007 qui est tout autant craquant, vif, frais et fruité.

dimanche 19 avril 2009

Glace à la sésame et sauce au caramel



L'été approche et j'avais envie de préparer une glace d'une saveur inusité. J'ai donc pensé à la sésame qui se marie très bien avec le caramel. Le résultat est franchement surprenant ! Des notes boisées, torréfiées, un goût de noix et de caramel... c'est vraiment délicieux !

Pour 6 personnes

Glace à la sésame

Ingrédients

500 ml (2 tasses) de lait
250 ml (1 tasse) de crème
60 ml (1/4 tasse) de graines de sésame grillées
3 jaunes d'oeuf
75 ml (1/3 tasse) de sucre
5 ml (1 c. à thé) d'huile de sésame

Méthode

Placer 250 ml (1 tasse) de lait dans un chaudron. Si les graines de sésame n'ont pas été grillées, chauffer une poêle à feu moyen-vif et griller les graines à sec pendant environ 5 minutes. Laisser refroidir.

Ajouter les graines au lait et chauffer à feu moyen pendant une dizaine de minutes. Retirer du feu et laisser infuser pendant 10 minutes.

Passer au tamis au dessus d'un bol. Verser le lait aromatisé dans le chaudron. Ajouter l'autre 250 ml de lait, la crème et chauffer à nouveau à feu moyen.

Placer les jaunes d'oeuf dans un bol résistant à la chaleur. Ajouter le sucre et bien mélanger au fouet. Lorsque le mélange de crème et de lait commence à évaporer, verser sur les jaunes d'oeuf tout en remuant au fouet. Transvider le tout dans le chaudron et poursuivre la cuisson à feu doux jusqu'à ce que la crème épaississe et nappe le dos d'une cuillère. Attention à ne pas trop chauffer car si la crème boue, le mélange prendra un goût et une texture désagréables.

Retirer du feu. Ajouter l'huile de sésame et bien mélanger. Laisser refroidir avant de turbiner dans une sorbetière selon les instructions du fabricant. Conserver au congélateur.

Sauce au caramel

Ingrédients

175 ml (3/4 tasse) de sucre
125 ml (1/2 tasse) de crème
50 ml (3 c. à table) de lait

Méthode

Chauffer un chaudron à feu vif. Saupoudrer graduellement le sucre, en attendant qu'il fonde avant d'en ajouter à nouveau. Lorsque tout le sucre est fondu et commence à prendre une teinte ambrée, retirer du feu. Ajouter tranquillement la crème tout en remuant, puis ajouter le lait. Laisser chauffer quelques minutes pour laisser fondre tous cristaux de caramel qui ont pu se former. Retirer du feu et réserver au réfrigérateur.

Montage

Servir une boule de glace à la sésame sur des biscuits à la cuillère ou des morceaux de génoise, le tout nappé de la sauce au caramel.

mardi 14 avril 2009

Panna cotta aux fraises et aux mûres



Je devance un peu l'été en vous proposant déjà un dessert rafraîchissant et léger, à base de fruits frais. Afin d'alléger le panna cotta, j'ai décidé de substituer la crème par du yogourt. Il est préférable de choisir un yogourt contenant une certaine teneur en gras (4% à 10% de matières grasses) afin d'obtenir une texture onctueuse.

Pour 6 personnes

Ingrédients

250 ml (1 tasse) de mûres fraîches
250 ml (1 tasse) de fraises fraîches
22 ml (1 c. à table et 1 c. à thé) de gélatine en poudre
75 ml (1/4 tasse et une 1 c. à table) d'eau froide
250 ml (1 tasse) de lait
60 ml (1/4 tasse) de sirop d'érable
500g de yogout aux mûres ou aux fruits des champs (4% à 10% de matières grasses)
Quelques fruits frais pour la décoration

Méthode

Laver les fruits et bien les égoutter. Couper les fraises en dés. Répartir les fruits au fond de 6 ramequins.

Placer l'eau froide dans un petit bol et saupoudrer la gélatine. Laisser gonfler pendant quelques minutes.

Chauffer le lait et le sirop d'érable dans un chaudron à feu moyen. Lorsque le lait est chaud et commence à évaporer, ajouter la gélatine et bien remuer à l'aide d'un fouet. Retirer du feu et laisser tempérer.

Lors que le mélange a atteint la température de la pièce, ajouter le yogourt et mélanger avec le fouet. Verser le mélange dans les ramequins garnis de fruits.

Recouvrir d'une pellicule de plastique et refrigérer pendant environ 4 heures. Servir dans le ramequin ou démouler puis décorer de fruits frais.

samedi 4 avril 2009

Crostini aux légumes grillés et au fromage



Comme vous le savez, je ne mange pas de viande et je suis une grande amateur de légumes. Les plats bourrés de légumes sont habituellement mes plats préférés. En voici un des meilleurs exemples. Faites le plein de vitamines !

Pour 4 personnes

Légumes grillés au balsamique

Ingrédients

60 ml (1/4 tasse) d'huile d'olive
1 oignon rouge
3 gousses d'ail
1 petite aubergine
2 poivrons rouges (orange ou jaunes)
1 poivron vert
2 courgettes (zuccini)
2 tomates
250 ml (1 tasse) de champignons cafés ou champignons de Paris
Sel et poivre au goût
30 ml ( 2 c. à table) de vinaigre balsamique de bonne qualité

Méthode

Préchauffer le four à 190°C (375°F).

Couper tous les légumes en grosses tranches, sauf les gousses d'ail qu'on gardera entières.

Verser l'huile sur une plaque à cuisson. Placer les tranches d'oignon, les gousses d'ail, l'aubergine et les poivrons sur la plaque. Bien mélanger pour que les légumes soient recouverts d'huile. En ajouter au besoin.

Cuire au four pendant environ 10 minutes. Retirer la plaque du four et ajouter les courgettes. Prolonger la cuisson pendant environ 5 minutes puis ajouter les tomates et les champignons. Cuire encore pendant environ 7 minutes, jusqu'à ce que les légumes soient bien cuits mais encore fermes.

Retirer du four. Ajouter le sel, le poivre, le vinaigre balsamique et de l'huile supplémentaire, au besoin. Retirer les gousses d'ail. Réserver.

Garniture au fromage et aux amandes

Ingrédients

125 ml (1/2 tasse) d'amandes entières, non salées
125 g de fromage de chèvre frais
30 ml (2 c. à table) de graines de sésame
250 ml (1 tasse) de fromage râpé (gruyère, comté, cheddar doux)
Sel et poivre au goût

Méthode

Placer les amandes dans le récipient d'un robot de cuisine. Les hacher grossièrement. Ajouter le fromage de chèvre et les graines de sésame et mélanger à nouveau à l'aide du robot de cuisine.

Ajouter le fromage râpé et les assaisonements. Mélanger avec une cuillère. Réserver.

Montage

Ingrédients

1 pain de campagne coupé en grosses tranches
Laitue, au goût

Méthode

Recouvrir 12 tranches de pain de la garniture au fromage.

Placer sur une plaque à cuisson puis sous le grill du four pendant 1 à 2 minutes, juste pour que le fromage commence à fondre. Retirer du four.

Garnir de légumes grillés et servir trois tranches par personne. Pour un repas plus copieux, on peut accompagner les crostini de salade verte. Pour une version apéro, on peut servir de plus petites quantités à chacun des convives.

Accord mets-vins suggéré : Expression Alain Lorieux Chinon 2005. Un vin rouge de la Loire, fait de caberbet franc. Fruité, un brin épicé avec des notes torréfiées après un carafage d'environ une heure. Servir frais.